Afrique: Après Pékin, des journalistes africains à la découverte de Qingdao

Ce voyage de formation et de découverte s'inscrit étroitement dans l'initiative « la ceinture et la route » du président Xi Jinping. L'initiative vise, notamment, à faire des médias une interface pour promouvoir le dialogue entre les civilisations et instaurer une coexistence harmonieuse des peuples tout en brisant les barrières des échanges culturels.

C'est au total 45 journalistes ou personnel des structures publiques ou privées des médias africains qui participent à ce voyage à la fois de formation sur le paysage médiatique chinois et de découverte de toutes les autres facettes du développement de la Chine. Venant de 12 pays francophones et anglophones africains, les participants à cette formation, qui se tient du 9 au 29 août, sont maintenant à l'étape de la ville de Qingdao. Cela, après avoir passé presque une semaine à Pékin, la capitale de la République populaire de Chine.

Arrivés le jeudi 15 août à Qingdao, dans la province de Shandong, les délégués africains ont été accueillis le vendredi 16 août par les autorités de l'Université de Qingdao. Lors de la cérémonie officielle d'accueil, l'Université de Qingdao a été représentée par M. Shaobing et le staff de l'administration.

« Aujourd'hui, il y a 45 amis des médias de 12 pays qui participent au séminaire. Tout le monde est venu à l'Université de Qingdao et commencera un voyage de formation. La « ceinture économique de la nouvelle route de la soie » et « la route de la soie maritime du XXIe siècle » constituent la communauté d'intérêts proposée par le président Xi Jinping afin de développer et de coopérer activement avec les pays le long de la route pour créer conjointement une communauté d'intérêts, de destin et de responsabilité fondée sur la confiance politique mutuelle, l'intégration économique et l'inclusion culturelle. A l'heure actuelle, de plus en plus de pays ressentent les opportunités offertes par la « ceinture et la route ». Plus de 100 pays et organisations internationales ont signé des documents de coopération, et « la ceinture et la route » instaurent un environnement pacifique et stable, favorisent la coordination régionale. Nous allons développer et élargir l'espace pour le développement économique et promouvoir le développement commun des pays le long de la ligne et jouer un rôle de plus en plus important », a déclaré en substance M. Shaobing, dans son mot de bienvenue.

Organisé par le ministère du Commerce de la République populaire de Chine à travers l'Agence de Coopération internationale, ce séminaire de formation vise à construire une plateforme de communication et d'échange entre les journalistes et à favoriser l'intercompréhension des uns et des autres afin de promouvoir le développement mutuel, l'amitié et l'échange des expériences.

Mieux, la Chine mise sur la coopération entre les médias pour établir le pont entre les peuples chinois et africain. « Comme nous le savons tous, les médias sont un moyen important de mêler et d'interagir, ainsi qu'un important moyen de réaliser des valeurs universelles. Tout le monde ici est un personnel senior de l'industrie des médias dans vos pays. En tant que « pont » pour la propagation de l'amitié sino-africaine, vous assumez des responsabilités importantes en aidant les gens à approfondir leur compréhension et leur appréciation de la culture de chacun et à montrer et diffuser la beauté des civilisations de différents pays », a renchéri le représentant de l'Université de Qingdao.

Comme ça a été le cas à Pékin, il est prévu à Qingdao des conférences sur les milieux médiatiques de cette ville, des visites de certains médias de la place et des sites culturels et des institutions politiques. Le samedi 17 août, les participants ont assisté à deux conférences portant sur « Comment rapporter les évènements dramatiques de la ville » et sur « La stratégie de marketing de médias », exposées respectivement par Xiaosong Chen, rédacteur en chef adjoint du site News Network, et Yang Xiaoxing, directeur adjoint de la Radio automobile privée de Qingdao.

Le dimanche 18 août, les délégués africains ont visité le Centre olympique de Voile et le Centre de réunion internationale de Qingdao où le président Xi Jinping a eu à présider des rencontres importantes, notamment le 70ème anniversaire de la marine chinoise.

Le reste du programme prévoit la visite du Marché d'industries culturelles de Qingdao, de la Faculté de communication de l'Université de Qingdao, de la base de production cinématographique de Huangdao, du Département de big data de Qingdao et de la Station de télévision de Qingdao.

Parmi les pays francophones qui participent à ce séminaire, il y a la RDC, les Comores, le Djibouti, le Sénégal, le Mali, le Burundi, le Madagascar, la Guinée Conakry. Du coté anglophone, il y a les Seychelles, le Nigeria, le Kenya, le Sud Soudan.

Une initiative pour la coexistence des peuples

C'est depuis 2013 que le président chinois Xi Jinping a lancé l'initiative « la ceinture et la route». Ce programme se base sur 5 concepts clés à savoir ; la coordination en matière de politiques, l'interconnexion des infrastructures, la facilitation du commerce, l'intégration financière et la compréhension mutuelle des peuples.

Plus concrètement sur terre, l'initiative « la Ceinture et la route » entend s'appuyer sur des grandes artères internationales, des métropoles riveraines, des principaux parcs économiques et industriels dans le but de créer des couloirs internationaux de coopération économique. Et sur mer, ce vaste projet vise à faire des principaux ports du monde des points de connexion afin de construire conjointement « des voies de transports sans obstacles, sûres et efficaces ».

In fine, cette proposition du président chinois invite tous les pays du monde à adhérer au respect mutuel, à promouvoir les échanges et le dialogue entre les différentes civilisations et à instaurer une coexistence harmonieuse, en s'associant à l'ouverture, la tolérance, l'apprentissage mutuel et à briser les barrières des échanges culturels. La concrétisation de cette initiative devrait déboucher sur une communauté de destin, une communauté d'intérêt et une communauté de responsabilité.

A propos de Qingdao

En 2018, le PIB de la ville de Qingdao a dépassé 1 200 milliards de yuans avec des recettes fiscales locales chiffrées à 120 milliards de yuans. C'est la troisième grande ville du nord de la Chine. Ville côtière de l'océan pacifique, Qingdao est aujourd'hui un des symboles d'une Chine dynamique et moderne.

Quant à l'Université de Qingdao, elle est une des institutions clés d'enseignement supérieur de la province de Shandong. Elle compte 46 000 étudiants et 3 800 membres du corps professoral dont plus de 2500 professeurs qui exercent à temps plein. L'Université de Qingdao comporte 5 disciplines à savoir ; la médecine clinique, l'ingénierie, la chimie, la science des matériaux, les neurosciences et les comportements.

Elle a mis en place 5 plateformes scientifique et technologique au niveau national : des laboratoires clés ; des centres de recherche communs nationaux et locaux ; des laboratoires de recherche provinciaux et ministériels ; des centres de recherche en technologie du génie ainsi que des bases de recherche en sciences humaines et sociales.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.