Madagascar: Muay Thaï - Fazaraly - Victime d'une discrimination raciale

« Super Bad Boy » devant ses supporteurs à Hong Kong.

Eliminé en finale par un Chinois, lors du championnat du Monde de Muay Thaï, Fazaraly constatait qu'il avait un litige durant le combat. Les juges ne lui avaient donné aucune chance de gagner ce titre.

La victoire n'était pas loin pour Fazaraly, lors de sa deuxième participation au Championnat du Monde de Muay-Thaï, notamment pour le combat de la ceinture d' « IPCC Muay-Thaï World championship », vendredi soir à Hong Kong. Il s'était imposé face à un Chinois en demi-finale, chez les moins de 68kg. Par contre, il était battu par un Thaïlandais, de façon illégale, en finale.

Selon ses explications, malgré le fait qu'il était tombé par terre, son adversaire lui avait encore donné un coup de pied sur la tête. Fazaraly n'arrivait plus à récupérer durant ce combat. Il a fait savoir que « le juge central n'a pas réagi face à cet acte. Aucun avertissement ni sanction n'avaient été données à son adversaire. Quand le round est terminé, ils se parlaient entre eux et... ».

Ce n'était pas la première fois que ce genre de chose lui arrive, mais depuis,la star malgache en kick-boxing n'a pas baissé les bras. Le fils de l'ancien entraîneur de l'équipe nationale malgache, Gildas Razanajatovo est toujours prêt pour une aventure dans le combat professionnel en Chine. « Je ne suis pas le meilleur, mais je suis capable de réaliser l'impossible. Il y aura toujours quelqu'un plus fort que moi, mais il faudra faire la différence : plus de déterminations, de la discipline et du travail » a-t-il publié sur son compte Facebook.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.