Afrique: Suisse - La plénière de la CoP18 vote contre le commerce des éléphants

Genève — La proposition sur le transfert et le commerce international de l'éléphant africain vivant en dehors du continent africain n'a pas été votée dimanche par la plupart des délégués, notamment l'Angola, qui a participé à la session plénière de la 18e Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CoP18 CITES), qui se déroule à Genève, en Suisse.

Cette proposition a été soumise pour un groupe de pays, notamment le Burkina Faso, la Jordanie, le Liban, le Libéria, le Niger, le Souda et la Syrie.

Le document a recueilli 46 votes contre, ce qui totalise 71,88% et 19 abstentions.

L'Angola s'oppose à la proposition de transférer et de commercialiser les éléphants vivants hors du continent, parce que l'éléphant africain figure dans l'Annexe 1, qui défend la conversation de l'espèce et pour méconnaître le nombre de sa population.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.