Guinée: Entretien avec Mamoudou Dramé, vice président du Fello Star

interview

Alors que le Fello Star de Labé s'est dans la douleur classé neuvième du dernier championnat national de football, et une semaine après le passage de l'entraîneur Leandro Sylla sur les ondes de Espace Foutah, tour est à la direction du club par le biais du vice président Mamoudou Dramé d'y faire un tour, histoire d'éclairer la lanterne des supporters.

Pourquoi le Fello ne joue plus au stade Elhadj Saifoulaye Diallo?

... Le terrain de Labé avait atteint un niveau de dégradation assez important à telle enseigne que la roche était apparue, on ne pouvait plus jouer à Labé ensuite pour la saison 2018-2019, c'était de penser que l'Etat allait faire face à ses promesses (ndlr: poser le gazon synthétique promis par KPC).

De la motivation des joueurs

La question du salaire est déjà réglée. Ils ont des primes de matches gagnés, ils sont pris en charge au plan du transport, au plan sanitaire et pour les contributions sociales...

De l'absence des joueurs locaux

... A compétences égales et à avantages locaux nous utilisons la ressource locale mais si ce n'est pas le cas, on préfère utiliser les meilleurs, on ne se cache pas la figure pour ça.

S'il arrivait par malheur que le Fello se retrouve en division inférieure, la faute incombera à qui?

Le Fello Star isolé de son public à Conakry

... Aujourd'hui, le Fello est plus supporté à Kaloum que plusieurs autres clubs, je vous dis que le Gallo est mieux supporté au cœur de Jaloux que dans certaines préfectures.

Labé a droit au foot, à une équipe qui s'identifie à la moyenne Guinée, mais et si les moyens ne sont pas réunis? Des regrets d'avoir perdu des coaches comme: Mandjou Diallo,Sam Diallo ou Jakino?

Non! Je ne regrette pas beaucoup, les résultats auxquels nous avons abouti, c'était au temps de de Mandjou et de Sam mais ils sont partis par la petite porte.

Mandjou est parti avec 7 de nos joueurs que ce sont les siens.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.