Cote d'Ivoire: Ligue 1/Africa Sports d'Abidjan - La grande incertitude

Jusqu'où la fédération ivoirienne de football (FIF) ira dans son soutien à Alexis Vagba. Contesté par le club et ses supporters, Vagba résiste grâce aux béquilles de la Fédération. Blanchi par l'instance fédérale après s'être rendu coupable de recrutement de mercenaires, l'homme tente de reprendre la maison au sein de l'Africa Sports d'Abidjan.

Un retour auquel s'oppose aujourd'hui Antoine Bahi, nommé président intérimaire au temps de la suspension du président fautif (Vagba).

Un intérim qu'il a vite fait de légitimer en convoquant une assemblée générale extraordinaire, laquelle a suspendu le fautif pour une période de 12 mois. Une sanction qui a pris effet depuis le 11 mai 2019 dernier.

C'est dire que malgré la levée de sanction de la Fédération, l'association privée, conformément à ses textes, a mis hors service pour une année Vagba Alexis.

Confiant ainsi sa destinée à Antoine Bahi. A cette rencontre de mai 2019, des anciens dirigeants (Doré Lacina, Blé Lucien, Legré Charles,... ), des anciens joueurs du club (Moh Emmanuel, Blé Théodore, Niamkoury Joseph, Babou Eric, Kobina Kouman, Tchétché Aimé, Lué Ruffin,... ) et des centaines de membres associés (nom des supporters du club) ont plébiscité la prise de pouvoir de Bahi pour les 12 prochains mois avec pour mission de ramener le club au premier plan.

S'il a réussi la mission de maintenir l'Africa en Ligue 1 malgré une honteuse 11ème place à son arrivée, le Commandant des douanes s'est engagé à mériter la confiance de la famille vert et rouge. Saisie, l'instance fédérale n'a pas trouvé à redire. Sauf quand il s'est agi de qualifier l'équipe cette saison.

Alors que Bahi s'attendait à engager le club pour l'exercice 2019-2020, il est surpris de se voir refuser la fiche d'engagement. Le précieux document étant remis à Vagba dont la suspension venait d'être levée.

Un acte considéré comme une trahison par Bahi qui, de nature très réservé, sort une fois de ses gongs. Sans porter de gants, il accuse la Fédération de créer des troubles à l'Africa. Mieux, il met la Fédération et son président en garde contre d'éventuels acte de sabotage de son action.

Mieux, il invite Sidy Diallo a trouvé au plus vite une solution au problème qu'il a délibérément créé. Au risque de voir s'abattre sur certains partenaires de l'institution la colère des membres associés.

Mais avant d'en arriver à cette ultime action, et après des sit-in des supporters au siège de la Fédération à Treichville, le Bureau exécutif de l'Africa présidé par Bahi a dit toute sa confiance en Sidy Diallo pour trouver le remède attendu par tous. Celui d'administrer le traitement des Membres associés.

En laissant Bahi Antoine exercer les pleins pouvoirs à lui conférer par l'assemblée extraordinaire du 11 mai 2019 à Yopougon.

Des requêtes qui ne semblent pas tomber dans des oreilles de sourds. La subvention bloquée, match reporté Le Comité exécutif de la Fédération en accord avec la Ligue professionnelle ont décidé de geler la subvention du club au titre de la nouvelle saison.

La moitié des 70 millions promis aux clubs ont été versés avant le coup d'envoi du championnat prévu le 17 août prochain. Sauf l'Africa. Confronté à un bicéphalisme, le club vert et rouge n'a pas perçu le chèque de 35 millions F CFA à l'instar des 13 autres formations de la Ligue 1.

«L'Africa Sports d'Abidjan, pour ce qu'il se passe actuellement, nous avons décidé de geler les fonds. Le temps que nous puissions régler la crise dans les meilleurs délais.

Le dossier est sur la table du Comité exécutif de la FIF qui va trancher bientôt», a fait savoir le président de la Ligue professionnelle, Sory Diabaté, le 6 août dernier. Alors que deux équipes de l'Africa ont préparé la saison, il est complexe pour la FIF d'allouer la subvention à une partie. Alors que cela ne devrait pas être.

Car, en donnant la fiche d'engagement à Vagba, la Fédération devrait rester dans sa logique et lui remettre le chèque. Que nenni ! La Fédération a opté pour la carte de la prudence.

Une façon de faire qui cache bien de chose et qui peut même être aussi qualifiée de désaveu de la faitière à Vagba. Le report du match de la 1ère journée de championnat entre l'Africa et l'ASI au Stade Félix Houphouët-Boigny entre aussi dans cette même veine.

Les six autres affiches auront bel et bien lieu mais pas celle du 20 août. La situation de l'Africa pourrait bien expliquer cela même si la Fédération n'a pas communiqué sur ce report. Un audit de la gestion de Vagba Dans le combat qui l'oppose à Antoine Bahi, Alexis Vagba va devoir s'expliquer sur sa gestion du club sur la période du 25 février 2014 au 11 mai 2019.

Suite à une saisine du camp Bahi aux fins d'auditer les comptes et rapports comptables et financiers de l'association Africa Sports d'Abidjan, la justice ivoirienne a fait droit à cette requête.

Par Ordonnance n°2695/2019 du 30 juillet 2019, le Tribunal d'Abidjan a nommé un expertcomptable en charge de conduire l'audit et de réaliser un rapport concernant la gestion financière de l'Africa sur la période sus-indiquée.

«Une information confirmée par Bahi Antoine, le samedi 10 août dernier. «Il faut le faire. Il y a eu des détournements, a-t-il accusé.

Nous avons les preuves et on doit situer les responsabilités des uns et des autres». Alors que l'équipe dirigée par Bahi a dénoncé récemment un gap de 300 millions dans les comptes du club, l'audit à venir risque de faire de gros dégâts.

Ce montant, a écrit le club sur sa page Facebook, représente les primes de transfert de plusieurs joueurs dont Jean-Michaël Seri, Diarrassouba Viera, Blagnon Goué, Blé Zadi, Konaté Tiémoko. Des sommes importantes qui auraient transité par les comptes du président Vagba en lieu et place de ceux du club.

Les conclusions de l'audit devrait aider la Fédération a tranché au plus vite cette histoire qui risque de bouleverser son calendrier.

Et quand on connait les exigences contractuelles avec les partenaires et les sponsors, il n'est pas évident que la FIF soutienne longtemps Vagba dans ce combat. Et surtout si l'audit confirme le gros trou de 300 millions F CFA.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.