Afrique: Abdelaziz Bouteflika aurait aidé certains pays africains à espionner leurs opposants avec le concours de Huawei

L'ancien président algérien aurait espionné ses opposants grâce à un système de surveillance fourni par la société chinoise Huawei. Selon The Wall street journal, Alger a aussi aidé au moins un pays africain à mettre en place un système de surveillance de ses opposants.

Huawei aurait fourni du matériel sophistiqué à Alger pour surveiller efficacement ses opposants. L"information a été rapportée par le quotidien américain "The Wall street journal", qui relaie des informations obtenues des responsables ougandais. D'autres pays africains dont l'Ouganda, le Kenya, la Zambie, auraient fait la même chose, certains auraient bénéficié de l'aide d'Alger.

Les dirigeants de Huawei auraient même demandé à ceux de l'Ouganda de se renseigner auprès de leurs homologues algériens sur l'efficacité du système d'espionnage mis en place par Abdelaziz Bouteflika pour espionner ses opposants, grâce à un système intelligent de vidéosurveillance de Huawei. Un système jugé avancé et qui "fournit l'une des meilleures applications de surveillance".

Les Ougandais ont aussi sollicité d'Alger un système permettant le "piratage d'individus dans l'opposition qui peuvent constituer une menace à la sécurité nationale".

Un accord a été signé entre les deux pays et un conseiller algérien, décrit par les Ougandais comme un "cyber-expert formé au siège de Huawei, à Shenzhen", a permis l'implémentation du système de surveillance mis en oeuvre par Huawei en Ouganda. Si Huawei a nié avoir vendu des systèmes de surveillance à Alger, l'entreprise est soupçonnée d'espionnage par de nombreux pays occidentaux.

En Afrique, le géant chinois a aujourd'hui les coudées franches pour espionner le continent, du fait que la majorité de ses pays utilisent ses équipements. A ce jour, une quarantaine de pays africains utilisent, en effet, les solutions Huawei dont l'Algérie, l'Afrique du Sud, l'Egypte, le Maroc, l'Ethiopie, le Kenya, l'Ouganda. Huawei est également à l'origine de la construction de plus de 70% des réseaux Internet 4G africains.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.