Cameroun: Un homme assassine 4 enfants d'une même famille

La tragédie se déroule ce matin du lundi 19 août 2019 à Bakassa, à Bafang, dans le département du Haut- Nkam (région de l'Ouest).Selon des témoignages parvenus à la rédaction de Camer.be, un homme d'une trentaine d'années, a tué quatre enfants d'une même famille.

Les victimes dont l'âge est compris entre six et huit ans, nous apprend-on (Poutcheu Gabriel 08 ans, Dakleu Trésor 08 ans, Kameni Junior 06 ans et Deugoue Ulrich 04 ans), étaient à Bakassa, pour une messe d'action de grâce organisée dans la famille.

La messe terminée le week-end, ces derniers, devaient quitter le village hier dimanche 18 août, mais ont été retenus par leur grand-mère (Fiaga Angelina Claire), laquelle leur a demandé de prolonger leur séjour, et de retourner à leur lieu de vie habituelle(Douala), ce lundi.

Mal leur en a pris: ils tous été assassinés ce lundi matin, par un homme d'une trentaine d'années. Ça se passe à Bakassa, par Bafang, dans la région de l'Ouest- Cameroun.

Votre journal apprend que c'est au moment d'évacuer les corps vers la brousse, que l'assassin a été surpris. Alertée, la gendarmerie du coin a mis le grappin sur le tueur.

Les quatre dépouilles des petits enfants âgés entre 6 et 8 ans, ont été déposées à l'hôpital central de Bafang. Les mobiles de ce crime crapuleux, demeurent inconnus.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.