Burkina Faso: Décés du roi du Gulmu - Les condoléances de personnalités

Sa Majesté Kupiendieli, 31e roi du Gulmu, est décédé dans la nuit du 16 au 17 août dernier. Dans les messages que vous lirez, plusieurs personnalités dont le président du Faso, présentent leurs condoléances à la famille royale. Lisez plutôt !

« Le Kupiendieli s'est toujours engagé pour la défense des valeurs cardinales », Roch Marc Christian Kaboré, président du Faso

« C'est avec consternation que j'ai appris la disparition de Sa Majesté Kupiendieli, 31e roi du Gulmu, décédé dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 août. Notre pays vient de perdre une des grandes valeurs de ses traditions, et le Gulmu, un souverain écouté et respecté.

Homme de conviction, le Kupiendieli s'est toujours engagé pour la défense des valeurs cardinales d'unité, de paix et de vivre-ensemble dans notre Etat-Nation en construction. Toutes mes condoléances les plus attristées à sa famille éplorée et à son royaume ».

« De son vivant, Sa Majesté Kupiendiéli a été un acteur lucide et averti de la scène politique burkinabè »,

Simon Compaoré, président par intérim du MPP

« C'est avec tristesse et émotion que le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) a appris le décès de Sa Majesté Kupendiéli, 31è Souverain du Gulmu dans l'ordre de succession sur le trône du Gulmu.

Dans cette épreuve marquée par la disparition d'un dépositaire de nos valeurs culturelles, notre parti, le MPP, s'associe et compatit à la peine de la famille du Souverain défunt et présente ses sincères condoléances à l'ensemble des populations relevant de la Communauté du Gulmu.

La symbolique des charges qu'occupait Feu Sa Majesté Kupiendiéli, depuis décembre 2002 à la tête du Gulmu sans la moindre anicroche, faut-il le relever, au cours de son règne de près de 17 ans, avait fait du Souverain défunt un véritable catalyseur dans le renforcement de la cohésion sociale au Burkina Faso.

De son vivant, Sa Majesté Kupiendiéli a été un acteur lucide et averti de la scène politique burkinabè, qui a toujours fait prévaloir son sens élevé de l'intérêt général.

Puissent les fortes valeurs sociétales de rassemblement, de solidarité et de proximité qu'incarnait Feu Sa Majesté Kupiendiéli, inspirer son successeur sur le trône, pour le rayonnement culturel davantage resplendissant du Gulmu et du Burkina Faso tout entier ».

« Ses prises de positions ont contribué au renforcement du processus démocratique dans notre pays »,

Rémis Fulgance Dandjinou, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement

« C'est avec tristesse que le gouvernement a appris le décès, dans la nuit du 16 au 17 août 2019, de Sa Majesté Kupiendieli, 31e roi du Gulmu.

Agé de 84 ans, l'illustre disparu que toute la Nation pleure aujourd'hui, a été d'un apport inestimable à la vie de la Nation et dans l'Administration publique.

Homme de conviction et défenseur des valeurs traditionnelles, il a été par ailleurs député à l'Assemblée nationale où ses prises de positions ont contribué au renforcement du processus démocratique dans notre pays.

En ces douloureuses circonstances, le gouvernement présente ses condoléances à la famille royale du Gulmu et à l'ensemble du peuple burkinabè ».

Zéphirin Diabré, président de l'UPC« Il nous laisse en souvenir sa pondération »,

« L'Union pour le progrès et le changement (UPC) a appris avec une profonde douleur, la disparition de Sa Majesté le Kupendieli, 31e Roi du Gulmu. Décès survenu dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 août 2019.

L'UPC présente ses sincères condoléances à la famille du Roi, aux habitants du Gulmu et au peuple burkinabè tout entier. Le Kupendieli a su faire un alliage harmonieux de la tradition et de la modernité.

Il nous laisse en souvenir sa pondération, son obsession du rassemblement des diversités, son sens aigu de l'analyse et sa propension à promouvoir la jeunesse.

Il s'en va au moment où notre cher pays, le Burkina Faso, aurait tant besoin de sa contribution. Que ses ancêtres le reçoivent auprès d'eux et que, de là-bas, il veille sur son royaume et sur le Burkina! Que la terre libre du Gulmu lui soit lé

Eddie KOMBOIGO, président du CDP « Sa sagesse, il l'a mise à la disposition de la nation burkinabé

« C'est avec une grande tristesse que j'ai appris le décès du Kupiendieli, 31e roi du Gulmu, dans la nuit 16 au 17 août 2019.

Ce grand homme politique a servi le peuple burkinabè en temps qu'élu national. Il a mis sa grande expérience au service de l'administration publique. Sa sagesse, il l'a mise à la disposition de la nation burkinabè.

A peine nous peinons à essuyer nos larmes suite à la disparition du Dima de Boussouma, que le destin nous arrache un monument, un baobab, un conciliateur.

En cette douloureuse circonstance, je voudrais, au nom de l'ensemble des militantes, des militants et des sympathisants du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) et à mon nom personnel, présenter à la famille éplorée ainsi qu'à toute la population du Gulmu, mes condoléances attristées et ma compassion émue.

Nous faisons le serment d'être les dignes héritiers de son exemple de vie, de lutte et de sagesse pour la construction d'un Burkina Faso meilleur et résolument orienté vers son développement et le progrès ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Pays

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.