Sénégal: Une palette de 128 projets ouverts au privé

Dakar — Le directeur général de l'Agence de promotion des investissements et des grands travaux (APIX), Mountaga Sy, a fait état lundi d'une palette de 128 projets de l'Etat sénégalais ouverts au secteur privé national et au secteur privé étranger.

"Aujourd'hui, avec l'APIX nous avons une palette de 128 projets ouverts en partenariat public-privé", a-t-il déclaré, à l'ouverture du forum sénégalo-allemand sur l'environnement des affaires et les opportunités d'investissement au Sénégal, ouvert ce lundi, à Dakar.

Selon M. Sy, ces 128 projets au secteur privé national et au secteur privé étranger "ont la particularité de demander des investissements lourds du secteur mais aussi des spécificités en terme de technologie ".

Pour le DG de l'APIX, "l'Etat du Sénégal veut embarquer ces projets avec son secteur privé national en relation avec le secteur privé étranger".

Il a fait part de la volonté selon lui clairement manifesté de la délégation d'investisseurs européens "de travailler avec le Sénégal sur quatre secteurs majeurs à savoir l'énergie, les infrastructures, l'agriculture et un intérêt particulier sur les zones économiques spéciales".

"Il a été dit et constaté que l'Etat a fait des efforts importants dans l'attractivité tant du point de vue des reformes que du point de vue de la mise en œuvre des infrastructures de connectivité", a-t-il fait valoir.

M. Sy a salué la présence à ce forum des ministères de l'Economie, du Plan et de la Coopération, des Affaires étrangères et des Sénégalais ainsi que celle de l'APIX, "bras opérationnel pour la promotion des investissements" au Sénégal, ajoutant que "c'est le meilleur trio pour sécuriser un investisseur étranger".

Il estime que "le gouvernement du Sénégal a posé les jalons majeurs en terme d'infrastructures structurantes et de connectivité avant que le secteur privé ne vienne s'investir dans la réalisation du PSE".

"C'est pourquoi nous avons imaginé de faire ce forum d'échanges entre l'offre financière, l'offre technique d'ingénierie du secteur privé étranger et aussi l'aptitude du secteur privé sénégalais à offrir le +local content+", a-t-il expliqué.

Cette initiative "vise à appuyer les projets sénégalais, dans le cadre du privé, pour qu'ils puissent se faire en relation avec le secteur privé national et le secteur privé étranger", a-t-il poursuivi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.