Congo-Brazzaville: Carburant - Le gouvernement veut renforcer la règlementation des prix à la pompe

Le ministre des Hydrocarbures, Jean Marc Thystère Tchicaya, a relancé, le 19 août, à Brazzaville, les activités du comité technique de l'Aval pétrolier. Cette structure est chargée de lui formuler des propositions liées aux prix du carburant à la pompe et à la distribution.

Le comité technique Aval réunit les principaux acteurs du secteur pétrolier du Congo, notamment la Congolaise de raffinage(Coraf) en charge de la production, la fabrication des produits pétroliers ; la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC) pour l'approvisionnement, les marketeurs publics et privés ainsi que la tutelle.

Cette structure, dont les activités ont été interrompues depuis 2009, a pour principale mission d'adresser au ministre de tutelle des propositions liées à la révision des prix à la pompe, en fonction de la conjoncture et des réalités locales. Quant à la proposition des prix, la dernière règlementation remonte à 2008.

D'après la tutelle, la relance des activités de cette structure est l'une des demandes du Fonds monétaire international (FMI). « J'attends des membres du comité l'accomplissement rigoureux des missions qui leur sont assignées par la règlementation, afin que les solutions efficientes soient proposées aux problèmes du secteur pétrolier Aval, en tenant compte des recommandations du FMI », a indiqué Jean Marc Thystère Tchicaya.

La règlementation en vigueur est précise sur la procédure de l'approvisionnement, a expliqué Alphonse Obami, le conseiller du ministre chargé des missions pour l'Aval pétrolier et président de ce comité technique. Lorsque les produits de la Coraf sont insuffisants sur le marché, c'est à ce moment qu'on peut procéder aux importations du carburant.

« Le comité formule toutes les recommandations en la matière pour que l'approvisionnement se fiabilise. Cela signifie qu'il faut acheter prioritairement les produits de la Coraf lorsqu'ils sont disponibles. L'approvisionnement est donc une mission régalienne de l'État », a expliqué Alphonse Obami.

Le comité technique tient ses réunions chaque mois, et devrait se réunir au plus tard le mois prochain, selon son texte statutaire. La pénurie récurrente de carburant notamment à Brazzaville est l'un des dossiers qui attendent cette structure.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.