Congo-Kinshasa: Gouvernement Ilunga - Olpa préconise la suppression du ministère des Médias

L'ONG de promotion et de défense de la liberté de la presse estime qu'il y a lieu de laisser le secteur des médias s'autoréguler, en apportant un appui conséquent au régulateur public, au lieu d'ouvrir une voie à un conflit des compétences inutile entre un encombrant ministère chargé de la Presse et le Csac.

Dans un mémorandum adressé au Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, les membres de l'Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (Olpa) ont exhorté le chef du gouvernement à abolir le portefeuille ministériel dénommé ministère de la Communication et Médias, et de renforcer les capacités du régulateur public qu'est le Conseil supérieur de l'audiovisuel et de la communication (Csac).

Dans les motivations de cette demande, les membres de l'Olpa ont fait constater que, depuis l'accession à la tête du pays du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, quelques progrès ont été enregistrés dans le secteur des médias, principalement la baisse sensible de la mainmise d'un seul camp politique sur les médias publics, l'accès de plusieurs courants politiques à la chaîne publique, la Radio-télévision nationale congolaise, l'ouverture des médias fermés depuis plusieurs années, ainsi que la réduction sensible des actes d'intimidations des services de défense et de sécurité à l'endroit du personnel des médias.

Cette association de promotion et de défense de la liberté de la presse note, par ailleurs, que le Csac, instance publique de régulation des médias, continue à poser librement ses actes sans interférence manifeste du ministre de la Communication et des Médias.

L'autorégulation du secteur

L'Olpa fait également savoir que dans les démocraties classiques, il n'existe plus des ministres pour réguler le secteur de la presse indépendante."C'est plutôt la fonction de porte-parole ou de chargé des relations avec les médias", a dit l'Observatoire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.