Congo-Kinshasa: Gouvernement Ilunga - Constant Mutamba réclamé

Des propositions, appels et cris ne cessent de se faire attendre dans l'agora politique congolaise, en marge de la formation du Gouvernement Ilunga Ilunkamba en gestation. Dans cette foulée, plusieurs voix s'élèvent pour revendiquer la nomination, au sein de cet exécutif, de Me Constant Mutamba Tungunga, président de la Nouvelle Génération pour l'Emergence du Congo, NOGEC.

A en croire les émetteurs desdits alertes, il ne s'agit point de quelconque sentiment d'affectivité envers cet acteur politique, mais plutôt de répondre, de manière idoine, à la politique de la méritocratie qui, d'ailleurs, devra toujours régenter le modus agendi de la res publica.

Au-delà des souhaits qui se faisaient individuellement par certains protagonistes et observateurs du microcosme politique du pays, deux structures se sont, proprio motu, exprimées pour le choix de ce jeune dans l'équipe gouvernementale de Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Il s'agit de l'Alliance des mouvements des jeunes de la province de la Lomami ainsi que le collectif des anciens et actuels présidents des étudiants de la RDC. En premier lieu, les jeunes de la Lomami, dans leur correspondance adressée au Chef de l'Etat Félix Tshisekedi, ont suggéré les noms de quelques acteurs politiques de leur province, du FCC tout comme de CACH, qui, selon eux, apporteront beaucoup au pays.

Du nombre de ces personnalités, ces organisations ont notamment, cité Me Constant Mutamba. En second lieu, le collectif des étudiants, sans aller par quatre chemins, a déclaré son soutien à la candidature du président de la NOGEC. Cette structure note essentiellement le fait que Mutamba Tungunga soit le plus jeune président d'un regroupement politique en RD. Congo. Aussi, signale-t-il son brillant cursus universitaire et professionnel ainsi que son sens élevé de patriotisme et de moralité. Pour les anciens et actuels présidents des étudiants, il symbolise le véritable renouvellement de la classe politique. Et ce, dans la mesure où sa formation politique NOGEC qui, depuis toujours, fait dudit renouvellement son leitmotiv. D'ailleurs, lui-même Constant Mutamba a, le 10 août, lors de son meeting dans la commune de Bandalungwa, insisté sur la participation des jeunes dans le Gouvernement. Un quota significatif de la jeunesse doit être pris en compte dans l'exécutif à la place des anciennes figures qui n'ont pas concouru à une révolution conséquente du pays, avait-il fait savoir.

Bref parcours

A l'âge de 22 ans, Constant Mutamba Tungunga est président des étudiants à l'Université protestante au Congo (UPC) et premier vice-président des étudiants de la RD. Congo, avant de décrocher son diplôme de licence avec mention Distinction. En même temps, il est nommé conseiller du Gouverneur Jean Bamanisa, dans l'ancienne Province Orientale. A 25 ans, il prête serment au barreau de Matadi, au Kongo-Central, tout en créant, une année après, la NOGEC, alors mouvement citoyen. A 28 ans, il est officiellement désigné assistant à l'UPC. L'année suivante, donc à moins de 30 ans, l'ancien Président Joseph Kabila jette son dévolu sur lui, en le nommant administrateur à la Société commerciale des transports et des ports (SCTP). Pendant la période préélectorale, lui et sa NOGEC, devenue regroupement politique, adhèrent au FCC où il devient le plus jeune membre de la Conférence des présidents. Aujourd'hui, jour pour jour, il se fait un nom dans la politique congolaise et plusieurs quidams appellent à sa nomination comme membre du Gouvernement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.