Congo-Kinshasa: Ebola - Opération de sensibilisation après deux décès dans le Sud-Kivu

Au Sud-Kivu, trois cas d'épidémie d'Ebola ont été confirmés depuis le 16 août, parmi lesquels deux décès dans le village de Chowe, à Kilungutwe, dans le territoire de Mwenga. Quatre autre cas suspects ont été enregistrés par les équipes de la riposte.

Dans le village de Chowe, la vaccination a débuté le week-end dernier. Le gouverneur Théo Ngwabidje a déploré les décès déjà enregistrés. Il s'est fait vacciner et a encouragé la population à faire de même.

« On a eu trois cas, explique le gouverneur. Il y a eu deux décès. Mais nous restons quand même sur nos gardes puisqu'il y a les contacts.

Je suis venu me faire vacciner ici pour sensibiliser nos populations de Mwenga, de Chowe particulièrement, et donner aussi l'exemple. »

Malgré l'engouement observé au centre de vaccination, la société civile locale estime que plusieurs personnes en contact restent négligentes. Sur 175 personnes soupçonnées, moins d'une centaine se sont présentées aux équipes de riposte.

« Les habitants négligent beaucoup ces cas, déplore Pierre Mazambi, acteur de la société civile locale.

Ils disent que ce sont des montages, que les médecins organisent ça seulement pour gagner de l'argent. C'est un fléau. Il faut beaucoup de psychologues pour les animer et pour les sensibiliser. »

Soutien onusien

Le chef de bureau de la mission onusienne au Sud-Kivu, Karna Soro, promet l'appui de la Monusco aux équipes de riposte dans la sensibilisation contre Ebola.

« La représentante spéciale nous a dit de soutenir la riposte, affirme Karna Soro. Nous pensons que celle-ci dispose d'une stratégie de réponse qui permet de contenir [la propagation du virus]. Et c'est ce que nous faisons. »

Pour la société civile de Chowe, les efforts devraient cependant être redoublés pour contenir cette épidémie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Ebola

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.