Angola: Un médecin angolais promet de lutter contre les maladies tropicales

Luanda — Promouvoir des recherches visant à lutter contre les maladies tropicales négligées, sera l'une des actions prioritaires du médecin angolais, Filomeno Fortes, nommé récemment directeur de l'Institut d'Hygiène et de Médecine Tropicale (IHMT) du Portugal.

Selon le médecin, les maladies négligées et maladies tropicales négligées constituent un groupe divers de maladies infectieuses et endémiques qui touchent 149 pays et plus d'un milliard de personnes à travers le monde.

Ces maladies affectent notamment les populations africaines, asiatiques et latino-américaines vivant dans la pauvreté, sans accès à l'assainissement de base, fréquentées par divers vecteurs, et qui élèvent des animaux domestiques et pratiquent l'élevage.

La filariose, le lymphatique, l'onchocercose et l'l'helminthe, soit des vers parasites de l'homme et des vertébrés, figurent parmi ces maladies infectieuses, a-t-il expliqué.

Jadis secrétaire-général de la Fédération internationale des maladies tropicales, Filomeno Fortes, docteur en Sciences biomédicales de l'Université « Agostinho Neto » (Angola), a été élu, le 31 juillet 2019, depuis Lisbonne, au poste de directeur de l'IHMT.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) s'est assigné un objectif : Eliminer, jusqu'en 2023, au moins une maladie tropicale négligée dans trois pays additionnels.

Il y a lieu de signaler que l'IMHT a été crée en 1902.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.