Cote d'Ivoire: Basculement en mode budget-programmes - La préparation du budget 2020 se passe bien

Les travaux devant aboutir à la finalisation du budget 2020 avancent très bien. Le vendredi 16 août dernier, le secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l'Etat, Moussa Sanogo, a exprimé sa satisfaction à l'ouverture de la réunion de préparation des conférences budgétaires organisée par la Direction générale du Budget et des Finances (Dgbf), à Heden Golf Club Abidjan, à Cocody.

« A partir de janvier 2020, la Côte d'Ivoire va basculer en mode budget-programmes. Il s'agit de se donner les moyens d'une gestion axée sur les résultats.

C'est la première fois que cela arrive dans notre pays. Il fallait s'assurer auprès des équipes que cette préparation se déroule bien. Je suis pleinement satisfait de la façon dont les choses se passent à ce jour ", a affirmé Moussa Sanogo.

Pour le secrétaire d'Etat, cette visite de travail est essentielle, vu que c'est le premier exercice préparatoire au budget-programmes.

«C'est un exercice extrêmement important pour qu'on puisse s'assurer que tout est mis en œuvre pour que nous puissions basculer en mode budget-programmes, que les choses se déroulent on ne peut plus mieux et que la gestion axée sur les résultats soit quelque chose d'effectif dès le 1er janvier 2020», a-t-il indiqué.

Précisant que la gestion axée sur les résultats invite à définir des objectifs très précis, d'avoir des indicateurs mesurables en vue de s'assurer que la réalisation du programme de développement du pays se déroule comme convenu.

S'adressant aux gestionnaires des finances publiques, Moussa Sanogo a dit attendre avec beaucoup d'intérêt l'étape finale des travaux de cette réunion préparatoire, à l'issue desquels débuteront les conférences ministérielles, à partir de septembre prochain.

Se prononçant sur les prochaines étapes à franchir avant le dépôt du projet du budget 2020 au Parlement au plus tard le 15 octobre 2019, le directeur général du Budget et des Finances, Seydou Traoré a relevé que des séances d'arbitrages techniques se tiendront à l'issue de ces conférences budgétaires.

Celles-ci permettront de faire des propositions de couverture des besoins complémentaires prioritaires exprimés par les institutions et ministères, qui seront soumises au secrétaire d'Etat.

En outre, des séances techniques sur les projets cofinancés seront organisées avec la Direction générale du Plan et de la lutte contre la Pauvreté en vue de passer en revue le portefeuille des projets d'investissement et apprécier notamment les niveaux de financement des contreparties et de budgétisation des appuis extérieurs.

« A l'issue des travaux, les équilibres seront arrêtés et les documents finaux (Document de Programmation Pluriannuelle des dépenses, Projet Annuel de Performance et fiches techniques) seront disponibles pour vous permettre de préparer les conférences ministérielles qui sont prévues du 2 au 11 septembre 2019, conformément au chronogramme indicatif de préparation du budget 2020 », a-t-il informé.

Enfin, il a indiqué qu'au terme des conférences ministérielles, une esquisse de l'avant-projet de budget sera présentée au Premier ministre autour du 13 septembre 2019 en vue de son examen en conseil de gouvernement, en première lecture, le mardi 17 septembre et en deuxième lecture le mardi 24 septembre 2019.

L'examen et l'adoption de l'avant-projet de budget 2020 par le Conseil des Ministres sont prévus le 25 septembre 2019. Mais avant, Seydou Traoré a rappelé que le processus de la préparation du budget 2020 a démarré avec la lettre de cadrage du Premier ministre signée le 21 juin 2019 et communiqués aux institutions et ministères le 5 juillet 2019. Quant aux conférences budgétaires, elles ont débuté le 26 juillet et devraient s'achever à la fin du mois d'août 2019.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.