Cote d'Ivoire: 5ème Semaine nationale des Arts et de la culture (SNAC) - Un événement pour favoriser le brassage des cultures et des peuples

La place CP1 de Yopougon sera en ébullition du 29 au 31 août prochain. La raison : elle a abritera la 5ème édition de la Semaine nationale des arts et de la culture (Snac). Pour l'occasion, les danses et d'autres cultures de 10 régions du pays à savoir le Sud-Comoé, le N'zi, le Tonkpi, la Marahoué, le Kabadougou, le Haut Sassandra, le Bounkani, le Gboklê, le Loh-Djiboua et la Bagoué, y seront en attraction.

« Ce festival se veut un événement populaire visant à continuer au renforcement de l'unité nationale et de la cohésion sociale à travers le brassage des cultures et des peuples », a expliqué Mme Madoussou Koléa, commissaire général adjointe chargée de l'opérationnel et par ailleurs responsable du club des amis de la culture (Cdac), samedi dernier, lors d'un déjeuner de presse à Cocody.

Au programme, il y aura, selon elle, un concours national des danses du terroir, un concours interethnique de danses urbaines, des concerts lives gratuits tous les soirs, des jeux ludiques, des concours destinés aux enfants, aux femmes et aux jeunes.

« Cette édition va mettre en lumière l'originalité et l'authenticité de la culture ivoirienne. Elle se veut un évènement populaire visant à contribuer au renforcement de l'unité nationale et de la cohésion sociale à travers le brassage des cultures et des peuples », a ajouté Mme Koléa, qui pilote cet événement sous la supervision de M. Elie Liazéré Kouaho, commissaire général et directeur général du Centre national des arts et de la culture (Cnac).

Notons que la Snac est une activité phare du ministère de la Culture et de la Francophonie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.