Cameroun: Yaoundé toujours dans le noir - Paul Biya va-t-il limoger son ministre Eloundou Essomba ?

La capitale est dans le noir. La chasse aux sorcières a commencé, pour désigner les coupables. La presse de Yaoundé mise à contribution. En attendant, les populations trinquent. Et, le silence du président fait du bruit.

C'est le journal République Presse, paraissant à Yaoundé qui perce l'abcès des tractations en coulisses. On lorgne la place du ministre Eloundou Essomba. le prétexte est tout trouvé. Yaoundé dans le noir.

Des lobbies s'affrontent, la presse se délecte « 100 millions CFA pour abattre Eloundou Essomba par voie de presse » Le journal explique, par une longue tirade qui barre la une, qui vante les prouesses du ministre depuis son arrivée dans ce ministère qui était au bord du gouffre.

De fait pour le journal « Le satisfecit que suscite l'implémentation diligente par le Minee des grands projets énergétiques du président Biya, matérialisée par la mise en fonction des barrages Hydroélectriques de Memve'ele, Mekin, la magistrale gestion des dossiers Sonara dont le rapport a été livré dans les délais et de l'incendie du BGRM de Yaoundé dont la restauration complète est annoncée pour la fin de semaine hérissent les poils de ses détracteurs.

L'homme qui au soir même de sa nomination à la tête du ministère de l'Eau et de l'Energie, a refusé de cossues enveloppes de billets de banque expédiées par certains concessionnaires des services publics de l'énergie au Cameroun, est aujourd'hui la cible d'une cabale médiatique ourdie par des lobbies d'affaires auxquels se sont associés ses frères du village qui ont juré de le voir partir du gouvernement »

Le journal Défis Actuels va mettre un peu du bémol. « Délestage à Yaoundé : le retour imminent à la normale ».

De fait, Suite à la réception des dix-neuf cellules nécessaires pour la réhabilitation de l'électricité dans la capitale vendredi dernier à Yaoundé, le concessionnaire Eneo prévoit la fin des délestages d'ici le début du week-end prochain.

Au lendemain de l'incident qui cause depuis le 7 août dernier des perturbations sur le réseau électrique à Yaoundé, le concessionnaire public du service de l'électricité met en place des stratégies visant à rationner tous les quartiers de la capitale.

Finalement et comme le réclame une partie de l'opinion, Eloundou Essomba sera-t-il limogé ? Prenant prétexte sur le Nomination des Dg, Dga, Pca, le journal Réalités Plus tranche. « C'est Paul Biya qui nomme et non les pressions ».

Certains ministres-tutelle font chanter les Dg, les arnaqueurs proposent gros aux Dg, des agitateurs activent la presse pour faire pression sur le président de la République, les convoiteurs des postes écument les services du PM, les Dg en poste sont mal à l'aise.

Seul Paul Biya nomme et non la pression de la rue. C'est l'unique sens à donner aux correspondances du Sg/Pr au Sg/PM et au Consupe. Et non les ragots des sous quartiers que relaie une certaine presse mal intentionnée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.