Sénégal: Thilogne - La lenteur des travaux du centre de santé déplorée

Thilogne — Le Secrétariat exécutif du Comité de développement sanitaire de Thilogne (Matam) a déploré, lundi, la lenteur des travaux du nouveau centre de santé.

"Le Centre de santé de Thilogne a été créé en 2011 et les travaux de l'ouvrage ont démarré depuis 2016 pour une durée de 14 mois. Nous sommes en août 2019 et les travaux ne sont pas encore terminés", a dit, lundi lors d'un point de presse, Mahmoud Moctar Baal.

Les travaux ont démarré en 2016 pour un financement à hauteur de 900 millions de francs.

"Nous nous inquiétons de cette lenteur et nous lançons un appel au chef de l'Etat pour que ces travaux puissent continuer et être livrés pour le bonheur des populations"', a-t-il ajouté.

"Nous sommes dans les locaux du poste de santé qui est un espace très réduit qui ne nous permet pas d'accueillir toutes les évacuations. En plus, les bâtiments sont délabrés et risquent de s'effondrer à tout moment", a-t-il encore relevé.

"Le bâtiment qui abrite le laboratoire est complétement délabré le biologiste n'a pas pu allumer une des machines à cause de l'eau de pluie tombée hier et qui a inondé le bâtiment", a dit Mahmoud Moctar Baal.

Selon lui, l'Agence de la couverture maladie universelle doit à la structure sanitaire une enveloppe de 19 millions de francs Cfa.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.