Congo-Kinshasa: Troisième cas d'Ébola au Sud-Kivu - Vingt-sept contacts listés

Les équipes de riposte contre Ébola ont déjà détecté vingt-sept personnes qui ont été en contact avec le troisième cas d'Ébola dans la zone de santé de Mwenga dans la province du Sud-Kivu. Ces contacts sont suivis pour qu'ils ne puissent pas propager la maladie s'ils sont contaminés.

Le troisième cas d'Ébola au Sud-Kivu est un enfant du sexe masculin âgé de dix-sept mois, décédé, qui a été listé comme contact dans l'Aire de santé de Chowé située dans la zone de santé de Mwenga.

Co-patient du 1er cas confirmé de Mwenga au Centre de santé Kangolo, cet enfant a commencé à manifester les premiers signes du 29 juillet au 11 août 2019 et a été hospitalisé au centre de santé de Kangolo du 9 au 11 août pour retourner à domicile du 12 au 14 août. La date du début des symptômes est le 15 août. Du 15 au 16 août, il a été hospitalisé au Centre de santé Kilunge, d'où l'alerte lancée par l'équipe d'investigation dans le cadre de listage des contacts. Le patient a été ensuite amené au Centre de traitement (CTE) de chowé. Il a été confirmé cas Ebola le 17 août. Il est décédé le 18 août dans le même CTE.

Pour ce qui est du premier cas confirmé dans la zone de santé de Pinga au Nord-Kivu, il s'agit d'une femme de soixante-dix ans vivant dans l'Aire de santé de Kailenge dans la zone de santé de Pinga au Nord-Kivu, dont les signes se sont manifestés le 10 août.

Du 13 août à ce jour, cette femme est hospitalisée à l'Hôpital général de référence (HGR) de Pinga et a été mise en isolement à partir du 15 août. Les résultats de l'échantillon, qui ont été envoyés au laboratoire de Goma le 17 août, se sont révélés positifs à la maladie à virus Ébola le même jour. Une première équipe d'intervention rapide a été dépêchée et est partie par route le 18 août pour atteindre Pinga le lundi 19 août, tandis qu'une deuxième équipe y est descendue par hélicoptère le 19 août.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.