Angola: L'UA attend les résultats du sommet de Luanda

Addis — Abeba - Le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA) a l'intention d'adopter jeudi prochain les résultats du sommet que l'Angola accueille mercredi (21), au cours duquel seront signés des instruments d'entente politique entre l'Ouganda et le Rwanda.

Lors d'une session tenue lundi, les 15 pays du CPS, dont l'Angola, ont salué l'initiative angolaise, soutenue par la RDC, et ont estimé que les résultats du Sommet de Luanda s'inscrivaient dans la logique des "solutions africaines aux problèmes africains".

L'intérêt du CPS est né d'un rapport du Représentant permanent de l'Angola auprès de l'UA et de la CEA, également ambassadeur en Éthiopie, Francisco da Cruz, sur l'évolution de la situation dans la région des Grands Lacs », sous la facilitation de l'Angola.

Francisco da Cruz a dit qu'à la réunion de Luanda, à laquelle participeraient le Chef de l'État angolais, João Lourenço, et ses homologues, Yoweri Museveni, Paul Kagame et Félix Tshisekedi, seraient signés des instruments d'entente parvenus entre l'Ouganda et le Rwanda, en vue de la résolution de la crise politique entre ces deux pays voisins de la région des Grands Lacs.

Le Sommet quadripartite fait suite à un autre similaire, organisé le 12 juillet à Luanda.

Le diplomate a souligné que les quatre hommes d'État avaient récemment souligné l'importance d'un dialogue permanent, franc et ouvert, qui devait être renforcé tant au niveau bilatéral entre les États de la région qu'au niveau multilatéral, en vue de la consolidation de la paix et de la sécurité en tant que prémisses fondamentales pour l'intégration économique.

Il a félicité le leadership des présidents angolais, ougandais, rwandais et de la RD Congo d'avoir donné priorité au règlement du différend par des moyens pacifiques par les voies classiques, dans un esprit de fraternité et de solidarité africaines.

Le diplomate angolais a appelé à un climat propice à la promotion de la coopération entre leurs pays dans des domaines d'intérêt commun, y compris politique et économique.

Selon lui, grâce à leur ferme volonté politique et confiance inébranlable, les quatre Chefs d'État donnent le bon exemple en matière de leadership et encouragent d'autres pays de la région et au-delà à adopter une approche diplomatique du règlement des différends.

Il a affirmé qu'un engagement de chaque pays à maintenir la paix et le dialogue était nécessaire pour contribuer à un processus d'inclusion, de stabilité politique et de développement dans la région des Grands Lacs, conformément à l'Agenda 2030 et aux aspirations de l'Agenda 206 de l'UA et ses initiatives, «Agenda pour la paix» et «Réduire au silence les armes d'ici 2020».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.