Angola: L'Ambassadrice évalue l'exécution des projets financés par les États-Unis

Benguela — L'ambassadrice des Etats-Unis en Angola, Nina Maria Fite, a entamé ce mardi, une visite de travail de 48 heures dans la province de Benguela, pour constater l'avancement des projets exécutés avec le soutien des États-Unis dans cette région.

Ce matin, Nina Maria Fite, qui n'a fait aucune déclaration à son arrivée, doit rencontrer le gouverneur local, Rui Falcão, avant de filer vers la gare du Chemin de Fer de Benguela (CFB), où elle s'informera de son fonctionnement et dialoguera avec les passagers dans un voyage jusqu'à la ville de Lobito.

Mercredi, la diplomate américaine se rendra au port de Lobito où elle prévoit une réunion avec le président de son conseil d'administration, Agostinho Felizardo, selon le programme officiel parvenu mardi à l'Angop.

Le même mercredi, l'ambassadrice visitera le Centre de Santé de Cabrais et, plus tard, elle fera de même au centre pour enfants de Benguela. Dans l'après-midi, elle se rendra à la Radio Benguela, où il rencontrera également des journalistes bénéficiaires d'actions de formation des États-Unis, ainsi qu'à la médiathèque de Benguela pour offrir des livres et discuter avec des étudiants et des utilisateurs de l'espace multimédia.

Au cours de la visite, la cheffe de la mission diplomatique américaine en Angola rencontrera des membres du gouvernorat de la province de Benguela et maintiendra des contacts de travail avec les dirigeants de la société civile, les responsables de l'éducation et de la santé, ainsi qu'avec la communauté américaine dans la région.

Le CFB et le Porto de Lobito sont deux piliers du «corridor de Lobito», qui s'affirme comme l'un des principaux axes de circulation des matières premières, des produits et des biens, et pas seulement dans les pays qu'elle traverse (Angola, RD Congo et Zambie), mais principalement en raison de sa connexion avec le marché mondial, par le port de Lobito, qui assure un pourcentage élevé du volume du commerce international.

Cinquante-neuf mille 687 tonnes de marchandises diverses ont été acheminées par le corridor de Lobito vers Huambo, Bié, Moxico et la République démocratique du Congo au cours du premier semestre de cette année par le biais du réseau ferroviaire CFB, qui utilise des locomotives fabriquées aux États-Unis.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.