Ile Maurice: Assassinat de Dheeraj Ghoorbin - Les quatre accusés aux assises

Les quatre accusés dans le cadre de l'assassinat de Dheeraj Ghoorbin feront désormais l'objet d'une accusation formelle d'assassinat devant la cour d'assises. La magistrate Ranjeeta Rajkumarsingh, de la cour de district de Pamplemousses, a conclu lors de son rapport portant sur l'enquête préliminaire, le 19 août, qu'il y a matière à poursuite contre les quatre suspects. De ce fait, elle a référé le dossier à la cour d'assises.

Le premier accusé, Reza Jeeanody, 23 ans au moment des faits, est soupçonné par la police d'avoir reçu des instructions de l'épouse de Dheeraj Ghoorbin, connu comme Vikram, Madhuri, alors âgée de 30 ans. Celle-ci lui aurait demandé d'agresser son époux de qui elle souhaitait divorcer, car elle disait être victime de violences conjugales.

Arrêté le 19 avril 2013, après que le corps sans vie de la victime a été retrouvé dans une mare de sang dans un champ de canne à Cap Malheureux deux jours auparavant, Reza Jeeanody aurait confirmé avoir bel et bien poignardé Dheeraj Ghoorbin aux deux jambes, mais sans avoir l'intention de la tuer.

Iswardeo Goolzar, 49 ans à l'époque et habitant Petit Raffray. Il entretenait une liaison avec l'épouse de la victime. Nizamuddin Okeeb, 27 ans, et Mamade Battun, 29 ans en 2013, complètent la liste des accusés.

L'épouse aurait donné des instructions à son amant ainsi qu'aux autres accusés pour intimider et malmener son époux. Reza Jeeanody aurait alors agressé la victime et lui aurait porté les coups qui allaient être fatals. Le décès de Vikram Ghoorbin a été attribué à une perte de sang conséquente (exsanguination).

«L'accusation d'assassinat restera le même. Sauf si le bureau du Directeur des poursuites publiques accepte de réduire l'accusation. Et cela peut dépendre sur le fait si les accusés décident de plaider coupable», confie une source proche du dossier.

Ainsi, une fois le dossier référé à la cour, une date sera fixée pour la forme. Les quatre accusés qui avaient retenu les services de Mes Ridwaan Toorbuth, Raouf Gulbul, Shaffick Chuttur et Sanjeev Teeluckdharry devront de nouveau indiquer les noms des avocats dont ils comptent retenir les services. Ils devront par la suite plaider coupable ou non-coupable.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.