Congo-Kinshasa: Ebola au Sud-Kivu - Autorités provinciales et Nations unies visitent le centre de traitement de Chowe

communiqué de presse

Quatre jours après que des cas de la Maladie à Virus Ebola soient déclarés à Mwenga, dans le Sud-Kivu, le Gouverneur de province, Théo Ngwabidje, s' est rendu dans ce territoire, ce lundi 19 août 2019, pour tenter de rassurer la population et se rendre compte du travail que réalise déjà l'équipe de riposte à Chowe, le village où un centre de traitement a été installé.

C'est une forte délégation composée des membres du gouvernement provincial, de l'Assemblée provinciale, de la Police Nationale Congolaise et des Nations Unies qui a atterri à Chowe. Quatre cas ont été confirmés, dont trois décès, Mais, jusque-là, il n'y a pas de nouvelles contaminations.

Sur la base des efforts et des mesures en place, avec l'appui de ses partenaires, le gouverneur Théo Ngwabidje veut rassurer non seulement les habitants du territoire de Mwenga mais aussi toute la population du Sud-Kivu.

Pour lui, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Bien au contraire, « la population du Sud-Kivu doit être plutôt vigilante et participer à ce combat commun face à cette maladie. »

«La population du Sud-Kivu doit être plutôt vigilante et participer à ce combat commun face à cette maladie.»

Dans un élan de sensibilisation, avec le Chef de Bureau de la MONUSCO Sud-Kivu et Maniema, et d'autres membres de la délégation, le Gouverneur Théo Ngwabidje s'est fait vacciner sur place.

Il a encouragé le reste de la population à se faire vacciner et affirmé qu'il se battra avec les partenaires qui sont là pour que le vaccin soit disponible.

La MONUSCO accorde toutes ses facilités en soutien au gouvernement provincial pour contenir la MVE, cela afin de ne pas compromettre les efforts de stabilisation dont la province du Sud-Kivu a encore besoin.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Ebola

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.