Angola: L'ambassadrice des USA réaffirme la nécessité de lutter contre la corruption au pays

Benguela (Angola) — Le succès de la lutte contre la corruption en cours en Angola, servira de « porte d?entrée » aux compagnies américaines pour investir dans ce pays, a déclaré mardi, dans la ville de Benguela, l'ambassadrice des Etats-Unis en poste à Luanda, Nina Maria Fite.

Interpellée par la presse, au sortir d'une rencontre avec le gouverneur de Benguela, Rui Falcão, la diplomate a dit que la transparence et la lutte contre la corruption devraient continuer en Angola, afin de susciter l'intérêt des compagnies américaines d'investir dans ce pays.

Ces compagnies, qui généralement investissent dans des ambiances d'affaires libres, justes et transparentes, suivent avec beaucoup d'attention la lutte contre la corruption en Angola, a-t-elle ajouté à Benguela, chef-lieu de la province du même nom.

L'ambassadrice, qui effectue son premier déplacement dans cette région du littoral-sud d'Angola, a tenu ces propos peu avant de se rendre à Lobito, ville portuaire de la même province, située à quelque 30 km de la capitale provinciale.

Nine Fite a débarqué à Lobito pour constater sur place le fonctionnement du Port local et du Chemin de fer de Benguela (CFB)

Pour sa part, le gouverneur provincial de Benguela a dit avoir informé son interlocutrice de divers aspects de développement de la société de Benguela et de la lutte contre le sida.

L'ambassadrice américaine, qui effectue une visite de deux jours dans cette province, aura des entretiens avec le patron de la Compagnie des Chemins de Fer de Benguela (CFB) et visitera également les installations de la Compagnie ferroviaire, indique le programme de visite.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.