Cameroun: Abena Dolls offre des poupées noires, métissées et albinos à Douala.

Il s'agit d'une boutique Africaine qui vient révolutionner l'offre aux enfants notamment de sexe féminin.

Nous avons nos poupées : Africaine de race noire. Une grande première. On est désormais sorti des sentiers battus des poupées aux couleurs de la race blanche. On précise ici qu'on n'est pas raciste, mais on opère simplement une révolution culturelle. A l'occasion de l'ouverture de la boutique à Douala, la maison n'a pas désempli. La nouvelle route cité-sic a vécu un rythme de remue ménage-embouteillage. La cérémonie était placée au plus haut niveau par la présence délégué régional des arts et la culture pour le littoral.

Pour le représentant du ministre, cette nouvelle aventure va en droite ligne avec les objectifs du ministre des arts et culture qui encourage la créativité et l'innovation culturelle. Avec les nouvelles poupées qu'offre Abena Dolls aux couleurs Africaines, c'est « la culture Camerounaise et le Cameroun qui va rayonner » Dans une onde en perpétuelle mutations dans lequel les cultures rencontrent les autres cultures, toute initiative n'est pas de trop, l'initiative Abena Dolls est bienvenue. Un « retour aux sources » qui sonne comme une invitation à partager ce que le Cameroun a de spécifique.

C'est le fruit de l'imagination de Mme Abena, promotrice d'Abena Dolls qui a voulu donner la vie à ses rêves qui constituait à offrir à ses filles des poupées qui leur ressemble. Des poupées noires Africaines, métissées ou albinos. Au cours de sa présentation et pour Marie Abena « Avec l'ouverture de cette boutique Abena Dolls, notre rêve se réalise. Nous avons voulu donner à la petite fille une compagne qui réponds à ses aspirations. Tout en restant dans son contexte » Dans cette recherche des ressources Africaines, c'est la beauté et la culture qui sont exaltées. Des poupées aux pages, modes vestimentaires et silhouettes qui symbolisent les 4 ères culturelles du Cameroun : Sawa, grassfield, fang-beti, sahel. Avec pour objectif ; une poupée pour chaque petite fille.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.