Madagascar: Un repas pour un enfant - EPP Maharidaza - ventres bien remplis et têtes bien faites.

A quelques semaines de la fin de l'année scolaire, le gériatre de l'hôpital de Saint-Nazaire, également président de l'association Un repas pour un enfant, Dr. Josoa Rasolofomamonjy est venu rendre visite à ses petits protégés de l'EPP ( Ecole primaire publique) Maharidaza.

Presque un an maintenant que l'association Un repas pour un enfant nourrit du lundi au vendredi les élèves de l'EPP Maharidaza. Créée officiellement le 29 septembre 2018, cette association localisée en France est l'œuvre d'un médecin malgache, le Dr. Josoa Rasolofomamonjy qui, en un an, a su réunir autour de lui un bon nombre de bénévoles prêts à venir en aide aux élèves de l'EPP Maharidaza, une école publique qu'il a lui-même fréquentée durant sa petite enfance. « 0,25 €, voilà la somme nécessaire pour offrir un repas complet à un enfant ; de plus, le repas en classe permet d'inciter les enfants à y venir ! » a-t-il dit. Quant aux parents des élèves, ils ont déclaré que ce programme allège leur quotidien, eux qui peuvent désormais se concentrer pleinement sur leur travail dans les champs.

Un projet participatif. Un repas pour un enfant fonctionne d'une manière très simple ; point d'intermédiaire et surtout un système qui voit la participation de tous. Primo, l'association se charge de récolter les dons en France afin de les envoyer directement aux responsables de l'école. Les responsables menées par la directrice, de leur côté, assurent la gestion des fonds et répartissent les tâches du personnel. Enfin, les parents eux, forment un groupe de trois et se relaient la préparation des repas des 102 élèves du lundi au vendredi. « C'est ce que nous admirons dans cette communauté, c'est qu'elle ne se contente pas d'attendre les bienfaiteurs, elle se donne déjà les moyens pour se développer et gérer leur quotidien ! » a confié le gériatre. En effet, même avant l'aide de l'association, l'EPP et les parents disposaient déjà d'un petit marché de bois qui leur permettait de nourrir les enfants scolarisés dans l'EPP. Toutefois, les bénéfices étaient largement insuffisants pour assurer le repas quotidien de l'ensemble des enfants, c'est pourquoi l'association Un repas pour un enfant est venu leur donner un coup de pouce.

Projets supplémentaires. Si au départ, la mission consistait à offrir des repas aux élèves de l'EPP, d'autres projets sont venus soutenir cette première initiative. Aujourd'hui, d'après ce qu'on a pu entendre sur les lieux, la rénovation de la cuisine de la cantine, l'approvisionnement en eau de l'établissement et la création d'une bibliothèque sont à venir prochainement. « Nous avançons petit à petit, nous ne pouvons pas tout réaliser en un claquement de doigts ; mais cela ne nous empêche pas de faire avec les moyens à notre disposition ! » a expliqué madame Noro, membre de l'association. « Le résultat ne se verra pas dès demain, il faut miser sur un développement durable » a ajouté le Dr. Rasolofomamonjy. Une démarche qui pourrait inspirer d'autres personnes désireuses de faire développer les quartiers les plus démunis de Madagascar.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.