Cote d'Ivoire: Les Soroïstes se mobilisent à Port-Bouët

Les partis politiques et mouvements de soutien proches de Guillaume Soro se sont mobilisés, samedi, à la place Laurent Gbagbo à Port-Bouët.

Ils ont donné de la voix pour défendre leur leader. Ils se sont prononcés également sur la situation politique du pays.

Soro Kanigui Mamadou, président du Rassemblement pour la Côte d'Ivoire (Raci), a déclaré que cette rencontre visait à se rapprocher des populations et leur demander pardon, au nom de Guillaume Soro, pour les torts qu'il a pu leur causer.

« Nous sommes venus aujourd'hui pour entamer une tournée dans le district d'Abidjan et à l'intérieur du pays en vue de dire aux Ivoiriens que pendant que nous allons aux élections, l'heure est au pardon.

Nous sommes venus à Port-Bouët pour dire aux parents que nous ne sommes pas forcément parfaits, et que si d'aventure, à un moment de l'histoire de notre pays, Guillaume Soro, un de ses collaborateurs, ou moi-même, a eu à poser un acte qui vous a offensé, nous vous demandons pardon. Il y aura des élections.

Il faut faire en sorte que nous n'y allions pas avec de l'amertume et un esprit revanchard », a-t-il justifié.

Soro Kanigui Mamadou, devant des proches de Guillaume Soro comme Méité Sindou, Issiaka Fofana, Félicien Sékongo, Alain Lobognon, a aussi appelé à se mobiliser autour de son leader dans la perspective des échéances électorales.

Alain Lobognon, vice-président du Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d'Ivoire (Mvci) a, lui, demandé au Chef de l'Etat d'annuler la promulgation de la loi sur la Commission électorale indépendante (Cei). Il a aussi plaidé pour l'établissement, de façon gratuite, de la Carte nationale d'identité (Cni).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.