Soudan: Le président et les membres du Conseil souverain officiellement intronisés

La transition vers un pouvoir civil au Soudan, née de l'accord historique entre les militaires et la contestation, prend corps ce mercredi 21 août avec l'intronisation du Conseil souverain. Son président, le général Abdel Fattah al-Burhan, a prêté serment devant la plus haute autorité judiciaire. Les dix autres membres du Conseil souverain ont ensuite prêté serment peu devant le président. La nomination officielle d'un Premier ministre de consensus doit suivre plus tard dans la journée.

Selon les termes de l'accord politique signé samedi 17 août, Abdel Fattah al-Burhan sera aux manettes pendant 21 mois, avant qu'un civil ne lui succède pour la période de 18 mois de transition qui restera.

Les noms des membres civils du Conseil souverain ont été annoncés ce mardi 20 août dans la soirée, avec deux jours de retard sur le calendrier prévu. En cause, des différends au sein des Forces pour la liberté et le changement, qui représentent le mouvement de protestation.

Cette nouvelle instance est composée de six civils et de cinq militaires. Le Conseil comprend deux femmes mais aussi des militaires de l'ancien régime, ce qui crée un malaise palpable. Le Conseil devra superviser la formation du gouvernement et du Parlement de transition.

Quant au Premier ministre de consensus, Abdallah Hamdok, il devait prêter serment ce mercredi soir. Il devra rapidement se mettre au travail pour former son gouvernement avant le 28 août. Une première réunion entre le Conseil souverain et le gouvernement est prévue le 1er septembre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.