Burkina Faso: Coopération bilatérale - Le pays reconnaissant à l'ambassadeur canadien

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Alpha Barry, a organisé, le lundi 19 août 2019 à Ouagadougou, une cérémonie d'au revoir à l'ambassadeur du Canada au Burkina Faso, Edmond R. Dejon Wega. A l'occasion, il a été fait Officier de l'Ordre de l'Etalon.

Après deux ans passés au pays des Hommes intègres, l'ambassadeur du Canada au Burkina Faso regagne sa patrie.

Pour « service rendu » au pays des hommes intègres, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Alpha Barry, a organisé une cérémonie d'au revoir, en son honneur le lundi 19 août 2019 à Ouagadougou.

Au cours de la soirée, le diplomate a été fait Officier de l'Ordre de l'Etalon. L'ambassadeur Edmond R. Dejon Wega a indiqué que les deux années resteront gravées dans sa vie, car marquées de réalisations

« importantes » pour le Burkina Faso et le Canada, et à titre privé, « d'excellentes » découvertes et d'amitiés créées. Avec son équipe, il a dit avoir réussi à faire avancer les relations entre les deux pays.

« Pour ce qui est de la coopération au développement, l'appui financier du Canada a connu des sommets historiques durant les années de mon mandat, incluant une augmentation de près de 20% en 2017-2018 », a souligné le diplomate.

A titre d'exemple, il a relevé, que l'appui à l'éducation de base a atteint plus de 25 milliards FCFA sur 5 ans, pour offrir à la jeunesse burkinabè un accès à une éducation de qualité.

Selon le diplomate, le Canada a intensifié son intervention dans le domaine de la santé reproductive et sexuelle en l'élargissant aux jeunes adolescents.

Il a aussi revu à la hausse ses initiatives pour prévenir l'extrémisme violent et promouvoir la paix, à travers le renforcement des capacités des femmes leaders en médiation, etc.

« Durant mon mandat, le Canada a doublé son enveloppe d'aide humanitaire pour le Burkina Faso et continue d'explorer les possibilités pour agir davantage », a renchéri l'ambassadeur.

Il a confié avoir signé des accords de contribution avec quatre organisations burkinabè pour formaliser le financement de leurs projets axés sur la promotion de la paix et la cohésion sociale, l'égalité entre les sexes et l'autonomisation économique de la femme par le programme 2019-2020 du Fonds canadien d'initiatives locales (FCIL).

Quant au ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Alpha Barry, il a rappelé que l'ambassadeur et ses collaborateurs ont œuvré pour « donner une dimension nouvelle » à l'axe Ouagadougou - Ottawa. Il a donc exprimé ses sentiments de reconnaissance à son endroit. «

C'est avec beaucoup d'émotions que nous vous disons au revoir. Je vous exprime mes vœux de réussite dans vos futures fonctions et vous demande de bien vouloir témoigner aux autorités canadiennes, tous les sentiments d'amitié, de fraternité et de solidarité que le peuple burkinabé éprouve pour le peuple ami du Canada », a formulé le ministre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.