Cote d'Ivoire: Cohésion sociale - Des rois et chefs traditionnels prônent la paix à Béoumi

Les gardiens des us et coutumes s'engagent de plus en plus à réduire les poches de conflits. Nanan N'Goran Koffi II, chef du canton Faafouè Gossan de Bouaké, membre de la chambre des rois et chefs traditionnels, est allé à la rencontre des populations des villages de Béoumi pour apporter un message de paix et de réconciliation.

Il était à la tête d'une délégation de têtes couronnées venues de plusieurs départements de la région de Gbêkê, la tournée s'est achevée le lundi 19 août, dans la capitale du Kôdê, par une rencontre à la salle de conférences de la mairie de Béoumi, entre les communautés baoulé et malinké.

À leur tête, du côté des Baoulé, Nanan Barthélémy Ago, chef de canton de Béoumi et du côté des Malinké, l'imam principal de la grande mosquée de Béoumi, El Hadj Bamori Kéita. « Partout où nous sommes passés, la mobilisation a été totale.

Et ce qui nous réjouit le plus, c'est que les uns et les autres ont appelé à l'apaisement et reconnu que les deux communautés sont condamnées à vivre ensemble », a déclaré Nanan N'Goran Koffi II.

Qui soutient: « nous avons signé un pacte de non-agression entre les deux communautés qui ont toujours vécu en parfaite communion ».

Les leaders des deux communautés ont prôné le règlement à l'amiable des conflits. Ils ont souhaité la libération des personnes arrêtées dans le cadre de ces évènements meurtriers qui ont engendré des dégâts matériels importants, afin de faciliter le retour de la paix.

L'envoyé de la Chambre des rois et chefs traditionnels a annoncé la tenue d'une grande messe pour la célébration de la paix, le 30 septembre, à Bouaké.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.