Cameroun: Centre - Les métiers agropastoraux valorisés

Un dortoir de 70 lits flambant neuf et des blocs toilettes modernes. Le tout alimenté à l'eau potable. Sans oublier des salles de classe impeccables. La bâtisse du Centre de formation aux métiers agropastoraux de la commune de Mengang (CFAP-CM) affiche fière allure.

A l'occasion de la cérémonie de réception et d'inauguration de ce centre, le 26 juillet dernier dans cette localité du Nyong-et-Mfoumou, région du Centre, les populations locales visiblement comblées, n'ont pas manqué d'exprimer leur gratitude pour ce don de plus de 340 millions de F du programme C2D d'Appui à la formation professionnelle agropastorale (AFOP), à travers des youyous et des cris de réjouissance. De quoi faire de Mengang un véritable pôle attractif en matière agricole, de l'élevage et de pêche. La réception a eu lieu en présence des autorités administratives et traditionnelles à l'instar de l'adjoint préfectoral du Nyong-et-Mfoumou, Serge Alara Mengolo, du coordonnateur national du programme AFOP et du maire de la commune de Mengang, Gabriel Bienvenu Ayia.

Le programme AFOP, faut-il le souligner, est un instrument mis en place par l'Etat pour appuyer la formation professionnelle notamment dans les secteurs de l'agriculture, de l'élevage et des pêches. En partenariat avec le Minader, Le centre vise, avant tout, à régénérer la main d'œuvre et à injecter du sang neuf dans la ceinture agropastorale de plus en plus vieillissante. Depuis sa création en 2008, 97 jeunes exploitants ont bénéficié des fruits de ce centre, à en croire l'édile de Mengang. En dehors de ses tâches régaliennes, « le centre est également chargé du recyclage et du renforcement des capacités des producteurs en activités en vue de l'amélioration aussi bien de la productivité et que de l'augmentation globale de leur production », a fait savoir Gabriel Bienvenu Ayia.

La formation normale qui se déroule en deux ans, est sanctionnée par un diplôme de formation. Les recrutements se font tous les deux ans à la fin du cycle de chaque promotion sur étude de dossier. Pendant leur formation, les apprenants sont aux petits soins, notamment avec une ration alimentaire journalière. Les jeunes exploitants n'ont pas à frémir une fois les études terminées. Ils sont gratifiés d'un financement de plus d'1,5 million de F.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.