Congo-Brazzaville: Découverte du pétrole et Gaz dans la cuvette centrale - Le pays déterminé à négocier la licence de son exploitation

Au cours de la journée commémorant l'accession à l'indépendance de la République du Congo, le jeudi dernier, le Président de la République, Denis Sassou Nguesso, a exprimé son souhait le plus ardent d'exploiter le pétrole découvert récemment dans la localité d'Oyo, au niveau de la cuvette centrale.

En effet, ceci donnerait un certain monopole au Congo, d'autant plus qu'il dispose de 2 milliards de barils de réserves de pétrole provenant des champs en cours d'exploitation. Le numéro Un de la République du Congo n'a pas caché son vœu et sa détermination de veiller dorénavant sur la protection des tourbières dans cet espace pétrolier, doté d'une grande réserve avec la capacité de servir non seulement son pays mais aussi l'humanité toute entière.

D'aucuns n'ignorent que l'Afrique est un continent à part entière, envahi par diverses ressources naturelles inépuisables. Dans cette optique, elle s'est engagée pour mettre en exergue les dispositions des traités et mécanismes mondiaux mis en place ces dernières années et qui, en principe, doivent entrer au processus de l'utilisation rationnelle de ces espaces spécifiques.

Il sied de préciser que cet engagement n'est pas le fruit du hasard. Le Congo est un pays membre signataire de la convention « RAMSAR » sur les zones humides. Ce qui lui donne, en quelque sorte, l'opportunité d'apporter une pierre à l'édifice dans la contribution pour l'émergence de sa nation et aussi lutter pour le respect de l'écosystème.

Il y a lieu de noter que le débat est encore sur la table des négociations en vue de trouver un climat d'attente. Denis Sassou Nguesso rappelle, toutefois, que le sujet était déjà au menu à l'occasion du Forum tenu à Kigali axé sur le thème « One Planet ». A l'issue de ces assisses, les banques de développement avaient promis de réunir 200 milliards USD en faveur de la lutte contre le changement climatique. D'où, le regret immense de constater le retard du financement. Cependant, le président des congolais d'en face est revenu pour marteler sur le rôle crucial des tourbières dans le réchauffement climatique qui dérange l'environnement.

Par ailleurs, il reste vigilant quant à l'importance de préserver les tourbières au regard leur incidence climatique mondiale de la biodiversité. Il est bon de savoir que la société FEPA a annoncé le samedi dernier, 10 août à Oyo, le début des opérations d'exploitation pétrolière menées au titre du permis "Ngoki", mettant en exergue la présence des réserves de pétrole de qualité au Nord du pays.

Les bénéficiaires de ce projet

De nombreux pays d'Afrique sont, pour la plupart, entourés des espaces frontaliers. Sur ce, la ville de Kinshasa et de celle de Brazzaville sont les capitales les plus rapprochées du Monde déjà par le simple fait de partager le grand bassin du Congo. Il est donc logique de défendre ensemble, leurs causes en tant que pays frères, insiste le Président de la République du Congo. Sous d'autres cieux, les recherches ont approuvé, par le biais des experts internationaux, que la Forêt équatoriale du Bassin du Congo est la plus grande réserve au monde et emmagasine environ 30 milliards de tonnes de carbone. Voilà qui explique le souci du chef de l'Etat à préserver cet eldorado qui va certainement régénérer, dans les années à venir, autant de bénéfice pour le continent africain.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.