Gambie: Humeur présidentielle - Adama Barrow a-t-il vraiment échappé à un coup d'état?

analyse

En Gambie, le président Adama Barrow fait du spectacle politique. Un spectacle aux échos savoureux qui fait plaisir à Adama Barrow. Sauf que cette fois, il s'agit d'un coup d'État manqué contre le président Adama Barrow. Humeur présidentielle, ou réalité militaro-politique ? En Gambie, Adama Barrow aime les acclamations des foules. Meilleure définition de la démocratie chez le locataire du palais de Banjul.

Que faut-il en retenir ? Trois à cinq militaires de l'armée sous l'ère de Yahya Jammeh sont accusés de complot contre le régime de Adama Barrow. L'homme qui a encore des souvenirs de spectacles féroces politiques de Yahya Jammeh pendant 22 ans à la tête de l'État Gambien.

À mon avis, Adama Barrow se fait peur. Et, se voit lever les barricades de l'époque de Yahya Jammeh par des coups d'État militaires et, dénoncer la présence de Yahya Jammeh encore dans la mémoire des Gambiens.

Parfois, Adama Barrow se fâche et finit par envoyer toutes les photos de Yahya Jammeh sur les billets de banque Gambiens. Dans cette affaire, Adama Barrow a fini par imprimer une nouvelle monnaie Gambienne.

Mais le temps passe et Adama Barrow ne se fait pas confiance. Yahya Jammeh n'étant pas loin (ndlr : en Guinée Equatoriale), les souvenirs de la résistance de l'ancien président Gambien pendant l'élection présidentielle laisse encore des rides sur le visage de Adama Barrow.

Le débat fait rage en Gambie qui laisse voir une profonde inquiétude chez le nouveau locataire du palais de Banjul. Adama Barrow se fait peur et réactive les "anciennes affaires" des moments Yahya Jammeh.

Qu'on le veuille ou pas, la Gambie est divisée et l'espoir s'émiette sur les détails politiques pour lesquels le président Adama Barrow n'a pas de réponses. Aujourd'hui, le développement de la Gambie est dans une impasse, incarnation des doutes du président Adama Barrow.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.