Ghana: Taux de chômage - Le pays enregistre une baisse de 7,1% en 2019

Selon une communication du ministre ghanéen de l'Emploi et de l'insertion professionnelle, Ignatius Baffour-Awuah publiée par l'agence ecofin, le taux de chômage dans le pays est passé de 11,9% de 2015 à 7,1% en 2019.

Ce qui correspond à une réduction de 4,8 points en 4 ans. Pour Ignatius Baffour-Awuah, cette baisse du taux de chômage est le résultat de certaines actions prioritaires du gouvernement.

Il s'agit notamment du Programme intégré des politiques de développement économique et social (Csdp) et la politique nationale de développement à moyen terme (Nmtdpf).

Ces différents plans d'actions, à en croire le ministre, ont ainsi permis la mise en œuvre de différents programmes d'insertion sociale tels que : « Planter pour nourrir et créer des emplois », «

Un district, une usine », « le corps des bâtisseurs de la nation ». Ainsi que la réforme de la formation professionnelle et des modules de l'Agence pour l'emploi des jeunes.

Le ministre ghanéen de l'Emploi a par ailleurs, indiqué que ce sont au total, 611 397 nouveaux emplois qui ont été créés dans le secteur formel en 4 ans.

Ce, à raison de 343 458 nouveaux emplois dans le secteur public et 267 939 nouveaux emplois dans le secteur privé formel.

Toutefois, il a souligné que l'économie informelle continue de dominer le marché du travail au Ghana, avec 85% des emplois contre 15% pour le secteur formel.

Ainsi, le secteur public ne représente que 7% des emplois dans le pays, tandis que le secteur privé formel se situe à 8%.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.