Cote d'Ivoire: Concurrence déloyale - La Lonaci intensifie sa lutte contre les jeux illégaux

La lutte acharnée menée par la Loterie nationale de Côte d'Ivoire (Lonaci) contre tous ceux qui violent la loi en organisant des loteries clandestines porte ses fruits.

En effet, selon Dramane Coulibaly, directeur général de la Lonaci, qui s'exprimait récemment dans les colonnes du magazine de ladite entreprise, les actions menées par son institution ont abouti à l'arrestation de nombreux organisateurs de jeux de machines à sous illégales, notamment des Chinois. « La concurrence illégale à laquelle nous sommes confrontés est multiforme.

Mais elle touche principalement le pari sportif, le loto bonheur par le biais du loto informel dit loto ghanéen et les machines à sous. Il s'agit surtout de sites internet basés à l'étranger qui organisent illégalement des prises de paris en Côte d'Ivoire.

A ce niveau, la Lonaci a obtenu des décisions de justice qui ont été signifiées à l'Artci, aux fournisseurs d'accès internet, banques et sociétés de mobile money », a expliqué Dramane Coulibaly. A l'en croire, le fléau des jeux illégaux est une véritable source d'insécurité pour l'économie nationale.

Devant le phénomène qui prend de l'ampleur, M. Coulibaly estime que l'Etat, la Lonaci et les partenaires doivent conjuguer leurs efforts pour y mettre fin. Car, dira-t-il, « nous n'avons pas les moyens nécessaires pour mener des actions sur toute l'étendue du territoire national. »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.