Sénégal: Moussa Baldé - "L'hivernage s'est bien installé dans la région de Kaffrine"

Missira Wadène (Kaffrine) — Le ministre de l'Agriculture et de l'Equipement rural, Moussa Baldé, a estimé mercredi que "l'hivernage s'est bien installé" dans la région de Kaffrine (centre), malgré le retard pluviométrique.

"Nous avons vu à Kaffrine de très beaux champs. Dans les paysages traversés, nous avons vu de bons champs de mil, de maïs et d'arachide. Donc, nous pensons maintenant (... ) qu'on aura un bon hivernage cette année", a dit M. Baldé lors d'une visite à Kaffrine.

"Aujourd'hui, on peut considérer que l'hivernage s'est bien installé et qu'il ira jusqu'au bout. Nous espérons un bon hivernage", a-t-il ajouté.

A Sikilo, un village situé dans la commune de Kahi (département de Kaffrine), le ministre de l'Agriculture et de l'Equipement rural a visité une ferme agrosylvopastorale de 45 hectares d'arachide, de 30 hectares de maïs, de 10 hectares de mil et de deux hectares de niébé.

Moussa Baldé est allé aussi à Tivaoune Passy, dans la commune de Sagna (département de Malem Hodar) où il a visité les champs du guide religieux Serigne Babacar Sy, qui exploite 55 hectares d'arachide, 25 hectares de maïs et 30 hectares de niébé.

Moussa Baldé a également rendu visite à Mor Ndiaye, un agriculteur de Wadène, village situé dans la commune de Missira Wadène (département de Koungheul). M. Ndiaye cultive cette année 15 hectares d'arachide, deux hectares de maïs, un hectare de mil et un hectare de sorgho.

"Le président Macky Sall a lancé, dès le début de son premier mandat, un vaste programme d'agriculture. Et ça fait des émules. Maintenant, tous les producteurs considèrent qu'ils ont le droit d'avoir un tracteur.

Nous allons continuer sur cette lancée, pour que la mécanisation de notre agriculture soit la plus totale possible", a dit M. Baldé à des agriculteurs de Kaffrine, qui réclament des tracteurs.

"Malgré le début tardif de l'hivernage, de nombreux producteurs disent qu'ils arrivent à s'en sortir parce qu'ils ont du matériel agricole, qui leur permet d'emblaver très rapidement", s'est-il réjoui.

Moussa Baldé a annoncé la mise en place, à partir de la semaine prochaine, d'un "programme additionnel" de distribution de semences destiné aux agriculteurs qui ont perdu les premières semences dans le nord et le centre du pays.

"Le président de la République m'a demandé de lancer un programme additionnel pour essayer d'accompagner les producteurs qui sont dans cette situation. Cela consiste à leur remettre des semences de pastèques, de niébé et de manioc", a-t-il dit.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.