Cote d'Ivoire: Amitié ivoiro-chinoise - Les membres du Reiac ont évalué les acquis de la coopération à Yamoussoukro.

La 5e Assemblée générale ordinaire du Réseau des enseignants ivoiriens amis de la Chine (Reiac) a eu lieu du 15 au 17 août 2019, à l'hôtel Assandy de Yamoussoukro.

Il s'agit d'un réseau mis en place par des enseignants qui ont bénéficié de stages de formation initiés par la Chine.

L'objectif visé par les 30 membres qui composent le Reiac, est de partager les acquis de leur voyage et de faire la promotion de la langue chinoise à travers la création de clubs au sein des établissements.

Au cours de cette assemblée générale, Yoro Loua Aimé, président dudit réseau et les membres ont pu évaluer les acquis, après 5 ans d'existence et envisager les perspectives pour 2019 et 2020.

La grande satisfaction des membres du Reiac, selon son président, c'est que la langue chinoise est en train d'être intégrée de façon optionnelle dans l'enseignement des langues au sein des établissements, notamment au lycée d'excellence de Grand-Bassam.

Nous attendons la formalisation et l'institutionnalisation par le ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle. Cela fait partie de nos acquis. L'introduction va se faire de façon progressive », a-t-il révélé

Yoro Aimé a également dit merci à l'ambassade de Chine en Côte d'Ivoire qui a offert une voiture 4x4 toute neuve au Reiac pour faciliter ses déplacements. Il s'agit d'une grande première qui témoigne, selon le président, de toute l'importance et le sérieux du travail abattu par les membres du réseau.

Après avoir offert une salle multimédia au lycée Sainte Marie de Cocody, l'ambassade va également ouvrir, très bientôt, une seconde salle au lycée de Yopougon, à Abidjan, a annoncé Yoro Aimé, avant de révéler : L'ambassade se propose, en 2020, d'accorder une aide aux élèves des classes qui apprennent le chinois.

Il y a également de nouvelles perspectives de voyages d'enseignants en Chine à partir de septembre 2019 >>, s'est-il réjoui, avant de dire merci à l'ambassadeur qui a adressé, selon lui, une lettre de félicitations au Reiac.

Mais pour les membres du réseau, le défi majeur à relever en 2020, c'est d'organiser la célébration du nouvel an chinois à Yamoussoukro. Fête au cours de laquelle, ils espèrent la présence de l'ambassadeur de Chine en Côte d'Ivoire.

Pour ce faire, Yoro Aimé et ses amis se proposent de multiplier les clubs d'apprentissage de la langue chinoise au sein des établissements de Yamoussoukro.

A l'ouverture de cette 5e assemblée générale, Coulibaly Yaya, secrétaire général 1 de la préfecture de Yamoussoukro, s'est félicité de la création de ce réseau.

Puis, il a espéré que les nombreuses vertus de la culture chinoise (le culte du travail bien fait) qui ont permis à ce pays de se hisser, en un demi-siècle, au rang de première puissance économique, contaminent les membres, voire toute la Côte d'Ivoire.

Quant à Kambiré Roxane qui représentait l'ambassadeur de Chine, elle a relevé l'excellence des relations entretenues par la Côte d'Ivoire et la Chine.

Elle a ensuite félicité les enseignants pour leur engagement à promouvoir la langue chinoise, avant de réaffirmer, enfin, le soutien de l'ambassade au Reiac.

Gba Bakary, conseiller municipal qui représentait le maire Gnrangbé Jean, a dit la place de choix qu'occupe le secteur de l'éducation dans ses investissements.

C'est pourquoi, il a salué la contribution significative du Reiac à la formation des enfants de ce pays.

Pour sa part, Koffi Faustin, inspecteur général de l'Education nationale, a souligné qu'aucun pays au monde ne peut se passer de la Chine qui a su s'imposer comme une nation développée en un laps de temps.

Il a, en outre, dit merci à la Chine pour son engagement aux côtés du ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la formation professionnelle, à travers de nombreux appuis.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.