Sénégal: Secrétariat général de la CCIAD, atteint par la limite d'âge - Aminata Assome Diatta accusée de manœuvres pour le maintien d'Aly Mboup

Le Collège des délégués de la Chambre de commerce d'industrie et d'agriculture de Dakar (Cciad) exige, sans délai, la mise en retraite du Secrétaire général Aly Mboup, qui a atteint la limite d'âge.

Face à la presse hier, mercredi 21 août, Abdou Aziz Sabaly et ses collègues accusent le ministre du Commerce, Aminata Assome Diatta, de «manœuvrer» pour maintenir M. Mboup à son poste.

Le Collège des délégués de la Chambre de commerce, d'industrie et d'agriculture de Dakar (Cciad) dénonce avec la dernière énergie «les manœuvres laxistes et complaisantes» visant à maintenir Aly Mboup, âgé de 64 ans révolus, à son poste de Secrétaire général de cette chambre consulaire.

«Des manœuvres contre la légalité venant du ministre du Commerce et des Pme, Aminata Assome Diatta, de quelques organisations syndicales du patronat et de certains membres du bureau de la Chambre de commerce cherchent à ramener Aly Mboup à son poste de Secrétaire général qu'il aurait dû quitter depuis le 31 décembre 2015.

Depuis lors, des agitations sont notées ici et là», a déploré Abdou Aziz Sabaly, membre du Collège des délégués de la Chambre de commerce de Dakar.

Selon lui, certains membres du bureau, appuyés par des organisations de syndicats patronaux, mettent la pression sur le président de la Chambre de commerce de Dakar, Daouda Thiam, allant jusqu'à simuler un putsch contre lui.

«Ces élus, pour certains pas élus, sont parvenus, de connivence avec des fonctionnaires du ministère du Commerce, à faire signer au ministre Aminata Asome Diatta une lettre demandant au président (de la Cciad) de réintégrer le retraité Aly Mboup à son poste.

Requête qu'a rejetée le président Thiam, qui a indiqué, en réponse à la ministre du Commerce, que la mise à la retraite de M. Mboup est définitive, parce que conforme à la réglementation en vigueur. Il ne saurait, par conséquent, déroger aux dispositions réglementaires sur le droit du travail», a expliqué M. Sabaly.

Dans la foulée, il ajoute que M. Mboup a pris la lettre de la ministre, estampillée confidentielle, l'a envoyée aux banques et fait bloquer leurs comptes pour les empêcher de toucher leurs salaires et de payer les fournisseurs.

Le Collège des délégués demande ainsi au président de la République, Macky Sall, d'inviter le ministre du Commerce, Aminata Assome Diatta, à faire respecter les dispositions législatives et réglementaires que le pays a librement adoptées, en matière de droit du travail.

«Nous sommes outrés par le comportement suspect de certaines autorités du ministère du Commerce qui savent bien que, depuis 15 ans qu'il occupe le poste, le sieur n'a jamais été nommé, ni confirmé au poste de Secrétaire général, conformément aux dispositions organisant le fonctionnement des Chambres de commerce du Sénégal», se désole-t-il.

Par ailleurs, il informe qu'une sommation servie par un huissier a été transmise à Aly Mboup pour vider les lieux dans les 48 heures. Passé ce délai, prévient-il, toutes les dispositions légales seront prises pour l'empêcher d'accéder à son bureau à la Cciad.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.