Angola: Démantèlement d'un réseau lié au braconnage

Luanda — Un réseau composé par 13 éléments nationaux et étrangers, qui s'adonnait au braconnage et au trafic d'ivoire a été démantelé au cours des 15 derniers jours par le Service d'investigation criminelle (Sic).

Les données du SIC parvenues jeudi à l'Angop indiquent qu'il s'agit de six Angolais, six Chinois et un Vietnamien, qui, outre le braconnage et le trafic d'ivoire, se livraient également à l'exploitation illégale de bois dans plusieurs parcs nationaux. Ces infracteurs avaient également en leur possession quatre armes à feu, deux avec viseur optique et deux pistolets, un drone, qui localisait des animaux pour l'abattage.

Ils avaient aussi diverses quantités d'ivoire brut et travaillé, d'écailles de Pangolin, de cornes de l'antilope géante noire (Palanca Negra), de dents de félins (jaguar et lion), de bois de Cabinda et de grosses sommes d'argent qui ont été saisies. La note du SIC ne révèle pas les zones où les crimes ont été commis, ni le montant des sommes d'argent, ni en quelle monnaie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.