Togo: Satchivi doit encore attendre

Encore trois semaines d'attente pour connaitre son sort. C'est ce qu'impose la Cour d'appel de Lomé qui était à nouveau en audience ce jour dans le dossier de Folly Satchivi du nom de l'activiste et porte-parole du mouvement "En Aucun Cas".

Ce fut en présence du jeune activiste et dans un Palais de justice de la Cour d'Appel bondé de force l'ordre et de sécurité et ses alentours lourdement quadrillés, où parentes et amis n'ont pas accès.

A la suite de la.plaidoirie de Satchivi et de ses avocats, qui ont pour l'occasion attiré l'attention de ces quelques personnes qui ont pu se frayer un passage entre les bottes des corps habillés pour accéder à la salle d'audience, et des juges sur le fait que le dossier est vide, le juge a été amené à renvoyer le délibéré au 12 septembre prochain.

En attendant donc, le porte-parole du Mouvement En Aucun Cas, retourne à la prison civile de Lomé.

"Nous n'allons plus dormir tranquillement sur nos lauriers. Il faut se battre pour que l'Etat de droit puisse être effectif au Togo", a promis Rodigue Agbogbo qui a déploré au passage, le fait que "Folly Satchivi est malade, il n'est pas en bonne santé".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.