Angola: Le gouvernement mise sur la promotion du patrimoine linguistique

Luanda — Le gouvernement angolais mise sur la sauvegarde, valorisation et protection de langues locales, en tant que patrimoine linguistique national.

Selon le secrétaire d'Etat à la Culture, Aguinaldo Cristovão, son département réalisait actuellement une consultation publique sur le projet de Loi en matière de langues locales.

Le projet, qui sera d'abord soumis au Conseil des ministres, ensuite à l'Assemblée Nationale (Parlement), est précédé d'une consultation publique visant à recueillir les contributions des citoyens, a-t-il fait savoir jeudi à Luanda.

Le projet de Loi sur les langues locales comprend 21 articles, et prévoit la promotion et diffusion, la protection légale et l'évolution lexicologique, ainsi que les pouvoirs législatif et exécutif.

Consolider l'identité nationale et l'éducation par l'usage des langues locales, réaliser un grand investissement et miser sur les cadres formés dans ce secteur, sont les objectifs du projet, a-t-il affirmé.

Outre le portugais, langue officielle, les langues locales d'Angola sont : Cokwe, Khoi, Kikongo, Kimbundu, Ngangela, Oxiwambo, Olunyaneka, Umbundu, Vátwa, Helelo, Luvale, Mbunda, Mbinda et Lunda Ndembo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.