Burkina Faso: Coopération sino-burkinabé - 35 boursiers burkinabè en partance pour la Chine

Pour diverses raisons, des Burkinabè souhaitent poursuivre leurs études à l'extérieur du pays. Certains y parviennent, d'autres non.

Ce rêve est désormais une réalité pour 35 jeunes qui, eux, ont réussi à décrocher des bourses pour étudier en Chine. Ils ont été reçus par l'ambassadeur de Chine au Burkina Faso, Li Jian, le mercredi 21 août 2019, à Ouagadougou.

Il est 17 h 45mn environ lorsque les nouveaux boursiers foulent le sol de la résidence de Li Jian. Au nombre de 35, les heureux élus, comme on pouvait le lire sur leur visage, seront désormais les ambassadeurs du Burkina en Chine. Ils bénéficient ainsi du projet chinois d'octroyer 50 000 bourses de 2019 à 2021 aux étudiants de pays africains en voie de développement.

Chose qui dénote la décision politique d'intégrer le Burkina dans la grande famille sino-africaine après le rétablissement des relations diplomatiques. La durée de ces bourses est de 2 à 5 ans. Chaque boursier bénéficiera d'une indemnité mensuelle pour améliorer ses conditions d'études au pays de Mao Tse-tung.

Pour l'ambassadeur de la Chine populaire, Li Jian, son pays a fait des progrès remarquables. Ainsi, elle est passée d'un pays agricole à un pays industrialisé. Ce qui lui a permis d'être la 2e plus grande économie mondiale.

Mais ce changement, dit-il, ne s'est pas fait immédiatement. C'est grâce aux efforts constants, à la patience et à une bonne politique que se développe un pays, a déclaré Li Jian.

C'est là tout le sens des bourses reçues. En effet, ces bourses, qui couvriront les frais scolaires et de logement des étudiants, constituent une grande opportunité tant sur les plans professionnel qu'individuel, a indiqué le représentant de la Chine au Burkina.

En plus, si la poursuite des études en Chine a un aspect positif sur l'éducation, ce dernier trouve en cette opportunité un moyen de contribuer au développement de secteurs importants dont le Burkina a besoin pour améliorer sa physionomie.

Cela passe forcément par des jeunes très bien formés, car, selon lui, ce sont les jeunes qui sont l'avenir du pays.

En outre, il a indiqué que la Chine entend, par ce geste, partager ses expériences avec les pays amis africains dont le Burkina, afin de renforcer les capacités de l'ensemble de ces pays en développement et de construire une communauté de destin Chine/Afrique encore plus solide. Cela pour une coopération gagnant-gagnant.

Toutefois, il a exhorté chacun des bénéficiaires à être un bon exemple étant donné qu'ils seront les représentants de leur pays et à promouvoir l'amitié sino-burkinabè qui s'est rétablie après une rupture de 24 ans.

Egalement présent à cette cérémonie, le représentant du ministre de l'Enseignement supérieur, le professeur Jules Ilboudo, s'est réjoui des opportunités d'études offertes par le gouvernement de Xi Jinping à ces étudiants burkinabè.

Cet appui, dit-il, contribuera au renforcement de la formation scientifique et à lutter contre le chômage des jeunes au Burkina Faso.

« Celui qui croit en ses capacités ne s'éloigne jamais du succès » selon Leilz Barry

Afin de faciliter l'adaptation des nouveaux boursiers dans le pays de Xi Jinping, Leilz Barry, une ancienne étudiante en Chine, a partagé ses expériences cumulées au cours des 10 ans passés dans ce pays.

A ce propos, elle a indiqué que tout est une question de curiosité, d'approche et de communication.

Pour elle, belles ont été ses expériences. Le plus important à son avis, c'est d'avoir confiance en soi. Car « le chemin de la réussite se trouve sur les pas de celui qui marche avec le cœur confiant.

Espérance et confiance en soi sont les clés qui ouvrent toutes les portes du succès », dit-elle. Par conséquent, pour s'en sortir, il faut le dialogue, la communication et l'ouverture d'esprit.

Pour sa part, Achille Bologo, représentant les bénéficiaires, s'est dit ému pour la chance qui leur est offerte. Il a indiqué que grâce à cette opportunité ils voudraient être le ciment qui lie les deux cultures étant donné qu'ils partagent avec le peuple chinois les mêmes aspirations et quête du progrès.

Après les différents mots, les invités ont été conviés à partager un repas avec l'ambassadeur et son personnel dans une ambiance festive.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.