Congo-Kinshasa: Mi-Amor - «Cette visite m'a fait beaucoup de bien. J'ai trouvé encore le groupe plus fort qu'avant mon départ»

Les membres de l'orchestre musical Tout Grand Basokin s'étaient mobilisé le mercredi 21 août dernier, pour rendre un vibrant hommage au griot de la culture Songye, Hubert Mputu Ebondo alias Mi-Amor, après quelques mois d'absence au pays pour des raisons de santé.

Sa résidence privée dans la commune de Masina a servi de cadre d'accueil. Emu par la visite de ses pairs, Mi-Amor n'a pas manqué de les remercier pour l'acte posé. Cette journée était particulière pour lui ainsi que pour le comité de Basokin. Il s'agissait donc d'une grande rencontre entre l'élu de la Lomami et ses musiciens.

Dès son retour au pays, le grand comité de Basokin s'est convenu de venir lui souhaiter un bon retour et s'enquérir également de l'état de sa santé. Cette rencontre s'inscrivait également dans l'optique de féliciter ce musicien pour sa réussite lors des dernières élections à l'issue desquelles il a été élu Député provincial de Lomami.

Respectant la culture Songye, ils ont apporté, en signe de bienvenue, une chèvre, un vin et une enveloppe symbolique. Touché par ce geste, Mi-Amor a lâché des mots de reconnaissance à l'endroit de ce grand orchestre qui lui a permis de rafler une place à l'Assemblée provinciale. "C'est rare de voir de telle initiative. Ils ne se sont pas contentés de mon statut de député par contre, ils m'ont amené le peu qu'ils ont gagné lors des concerts. Je fais un effort pour ne pas manifester mon émotion, cette visite m'a fait beaucoup de bien. J'ai trouvé encore le groupe plus fort qu'avant mon départ", a-t-il paraphrasé.

Yempongo Kadia Musongela Norbert, chef d'orchestre de Basokin a témoigné en remerciant le bon Dieu car, "il a permis que nous puissions nous réunir une fois de plus avec notre directeur artistique. Sa santé s'est rétablie et cela nous réjouit. Nous sommes là pour passer du bon temps avec lui. Malgré son élection à la tête de Lomami, Mi-Amor a su garder son identité artistique. Il n'a pas abandonné la musique". Son sérieux dans le travail, poursuit-il, a fait qu'on octroi à ce griot de la culture songye, un diplôme par le Pape. "Ils ne sont pas nombreux ce genre de musiciens en ce temps moderne. Nous sommes fiers de lui". Ayant intégré ce groupe en 1982, Norbert Yempongo a géré Basokin en l'absence de Mi-Amor. Pour lui, ils sont parvenus à digérer son absence car, ils sont unis.

Pour Eliezer Mukoko, musicien, batteur de tam-tam et guitariste au sein de BASOKIN depuis 18 ans, cette rencontre est une manière de remercier cette grande icône de la musique folklorique pour le travail abattu et aussi le féliciter pour son élection dans la province de la Lomami. Cette victoire n'est pas que personnelle mais, c'est pour tout l'orchestre.

Ngoy Nkamba, le secrétaire et chargé des finances de l'orchestre a dit que "nous avons fait des voyages sans lui et il a eu des échos de nous même là où il se trouvait. Nous évoluons positivement en termes de travail. Il n'y a pas à reprocher. Cette rencontre est donc une manifestation de notre joie. Actuellement, c'est très rare de voir un musicien évoluant dans la musique folklorique et même moderne, devenir député. C'est pour nous une première".

Il sied de signaler que bientôt, le séjour de Mi-Amor à Kinshasa prendra fin et il devra aller de l'autre coté, dans sa circonscription pour continuer l'exercice de son mandat.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.