Congo-Kinshasa: Déterminé à mettre fin à Ebola - Pierre Kangudia représente le pays à la 69ème session du comité de l'OMS pour l'Afrique

Très concernée non pas seulement sur les questions sécuritaires mais aussi sanitaires dans la région, la République Démocratique du Congo est effectivement représentée à Brazzaville, capitale de la République du Congo, où se tient la 69ème session du Comité de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l'Afrique qui, commencée le lundi 19 août, se clôturera ce vendredi 23 août.

En effet, le Ministre ad intérim à la Santé, Pierre Kangudia Mbayi ainsi que quelques autres officiels congolais dont Dr Jean-Jacques Muyembe, coordonnateur de la riposte contre Ebola, prennent part à cette grande activité internationale centrée sur le thème : « La santé universelle, ne mettez personne de côté ». Déjà, puisqu'il est question de n'écarter personne, tous les pays de l'Afrique, principalement les neuf pays limitrophes de la RD. Congo, ont été invités, par l'OMS, à soutenir les congolaises et congolais dans la lutte contre la maladie à virus Ebola.

Le ton de ce 69ème sommet qui regroupe au total 47 pays membres de l'OMS, a été donné, à travers une marche de santé, depuis les installations des Nations Unies jusqu'à la Primature de Brazzaville. Tedros Adhanom, Directeur général de l'OMS, a convié toutes les populations du monde à faire cet exercice physique, conformément à certaines normes telles que boire environ un litre et demie d'eau pendant la marche, pour se réhydrater. En même temps, le Ministre Pierre Kangudia, saluant cette initiative, a soutenu que tout le monde doit suivre cet exemple afin de garantir en quelques sortes sa bonne santé, d'autant que la marche soulage plusieurs maux.

Et, dans le cadre des questions liées au virus Ebola, Pierre Kangudia, Dr Jean-Jacques Muyembe ainsi que la Ministre de la Santé du Rwanda ont ensemble échangé sur cette épidémie, autour de la directrice régionale de l'OMS qui a présidé ladite réunion.

Solidarité pour éradiquer Ebola en RDC

Et, afin de concourir de manière drastique à la fin de la maladie à virus Ebola, le numéro Un de l'OMS, Dr Tedros Adhanom a appelé à la solidarité de tout un chacun. Sachant que cette épidémie devenue une urgence mondiale a déjà fait plus de 1900 morts depuis son officialisation le 1er août 2018. Il a convié les Etats voisins à la RD. Congo à s'unir pour aboutir non seulement à l'endiguement mais, aussi à l'éradication totale de cette fièvre hémorragique.

« Le moment est venu pour que tous les partenaires notamment, les neuf pays voisins de la RDC, fassent preuve de solidarité pour barrer la route à la propagation d'Ebola. La stratégie régionale de surveillance et de riposte de la maladie est si importante. Elle peut combler toutes les lacunes constatées (... ) Ebola est une maladie évitable et traitable. Nous avons un vaccin qui est à plus de 97% efficace et des médicaments qui le sont à plus de 90% », a-t-il déclaré, dans son allocution devant plus de 400 participants à cette session.

Par ailleurs, Denis Sassou N'guesso, Président de la République du Congo, a plaidé pour l'élargissement de la couverture sanitaire en Afrique qui implique un système de santé efficace, à un coût abordable, l'accès aux médicaments, l'investissement dans le capital humain, à savoir : les infirmiers, les agents de santé communautaire, les sages-femmes, etc. Pour ce faire, le Chef de l'Etat a lancé l'appel à tous les pays africains pour une ratification rapide du traité instituant l'Agence africaine du médicament. Ce, avant de les recommander à participer à la réunion de haut niveau sur la couverture sanitaire universelle qui aura lieu le 23 septembre prochain à New York, en marge de la 74ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.