Congo-Kinshasa: Michel Okongo lance deux pétitions pour le retour des ex-FAZ et l'érection d'un mur d'avec le Rwanda

Au regard de l'insécurité devenue sempiternelle dans la partie Est du pays, Me Michel Okongo, président du parti Unité des Valeurs, appelle les congolaises et congolais à se battre avec véhémence pour assurer la souveraineté de l'Etat.

Dans son communiqué de presse rendu public ce jeudi 22 août 2019, il confirme ses propos émis, il y a quelques semaines, selon lesquels le véritable ennemi de la RD. Congo serait le Rwanda et l'accuse, à cet effet, d'entretenir, depuis toujours, les groupes armés qui sèment la terreur dans cette partie de l'Est. Pour ce faire, il lance, conformément à l'article 27 de la Constitution, deux pétitions pour exiger la réintégration dans l'armée des ex-FAZ de Mobutu ainsi que l'élévation d'un mur de séparation entre le Congo-Kinshasa d'avec le Rwanda.

A l'en croire, l'insécurité dans le pays risque de dégénérer et atteindre un certain paroxysme si les autorités ainsi que toute la population n'y prend garde. Ce, étant donné que, des dizaines des congolais sont tués tous les jours, malgré le fait qu'il y ait eu alternance le 24 janvier 2019. Michel Okongo, au-delà de certaines personnalités qui collaboreraient avec les impérialistes pour nuire à la population de l'Est en vue de piller les ressources, dénonce en même temps le Rwanda du fait qu'il soit l'atout important qui manigance tous les coups bas contre la RD. Congo.

Affirmant qu'aucune nation au monde ne peut connaître l'émergence sans, au préalable, avoir une bonne sécurité dans son territoire, il estime que le Congo-Kinshasa devra s'affranchir du Rwanda, quand bien même qu'à ce jour, le Président Félix Tshisekedi entretienne de bonnes relations avec son homologue rwandais Paul Kagame. D'où, pour lui, le moyen nécessaire et urgent pour effriter l'insécurité et rétablir, par ricochet, la paix se révèle-t-il l'érection d'un mur de séparation de 213 kilomètres avec le Rwanda, comme cela est le cas entre les Etats-Unis et le Mexique ou encore entre l'Israël et la Palestine. « Des années durant, la sécurité de notre pays a constamment été troublée par Paul Kagame du Rwanda qui n'a cessé d'entretenir des groupes armés, auteurs de nombreuses incursions à l'intérieur de nos frontières ; des pillages de nos ressources ; de massacres incessants de nos populations dans la partie Est de la RDC, et dans certaines parties de la République », déclare-t-il.

En même temps, il sous-tend qu'il faille renforcer l'armée en intégrant les anciens Forces armées zaïroises (Ex-FAZ) parsemés dans plusieurs coins du pays. « Nous adressons la présente pétition à qui de droit dans le but d'ordonner la réintégration des éléments ayant appartenu à notre armée anciennement appelée "Forces armées Zaïroises" ; d'ordonner la réintégration au sein de l'ANR et la DEMIAP de tous les éléments ayant fait partie de ces deux organes de sécurité ; d'ordonner l'intégration dans le corps de la Police nationale congolaise de tous les éléments ayant fait partie de la Gendarmerie nationale », recommande-t-il.

Ce candidat déclaré à la Présidentielle de 2018 invite la population congolaise à singer massivement ces deux pétitions afin de concourir au véritable affranchissement de la RDC. « Des équipes vont circuler partout, et un premier point est ouvert au siège de Unité des Valeurs, sis avenue Tamufu n˚9 commune de Masina pour permettre à chacun de signer. Dans les tous prochains jours, les présentes pétitions seront mises en ligne sur notre site internet afin d'atteindre les Congolais de la Diaspora à travers le monde ainsi que toutes les 26 provinces de la République démocratique du Congo », précise-t-il.

En même temps, il promet de mettre en ligne un mécanisme pouvant permettre à chaque citoyen congolais, où qu'il se trouve, de souscrire à une contribution financière en vue d'accompagner l'Etat congolais dans l'accomplissement de cette démarche dont le recueillement de fonds sera confié à une structure apolitique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.