Congo-Brazzaville: Réflexions autour de la Traite négrière plusieurs siècles après son abolition

Le Centre culturel Jean-Baptiste Tati-Loutard organise, le 24 août, un focus à l'occasion de la 21e journée internationale du souvenir de la Traite négrière et de son abolition.

Dans le but de susciter des réflexions constructives autour de cette journée célébrée le 23 août de chaque année, le centre culturel Jean-Baptiste-Tati-Loutard a initié cette activité placée sous la férule de Jean-François Kando, président du conseil départemental et municipal et député maire de la ville de Pointe-Noire.

"De l'insurrection au triomphe : quelle mémoire et quels repères aujourd'hui" est le thème principal du focus qui sera animé par des éminences grises en la matière. Ils vont développer aussi des sous-thèmes en lien avec la question. Les animations diverses vont agrémenter l'activité. L'organisation de ce focus répond au vœu de l'Unesco qui invite chaque année tous les États membres à organiser des actions en associant l'ensemble des populations de leurs pays, en particulier les jeunes, les éducateurs, les artistes, les intellectuels mais aussi les sportifs et la société civile.

Au Congo, la valorisation du site de Loango, site majeur de déportation des esclaves, situé à 20 km de Pointe-Noire, la capitale économique de la République du Congo, est en marche. L'appropriation par tous de ce haut lieu de l'histoire et de son projet "La route de l'esclave" programmé par l'Unesco intègrent cette vision menant à terme vers le tourisme de mémoire.

Cette journée vise à inscrire la tragédie de la Traite négrière dans la mémoire de tous les peuples. Elle est l'occasion où se mènent une réflexion commune sur les causes historiques, les modalités et les conséquences de cette tragédie ainsi que l'analyse des interactions qu'elle a générées entre l'Afrique, l'Europe, les Amériques et les Caraïbes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.