Cote d'Ivoire: Endettement - Les assurances du président Alassane Ouattara

La Côte d'Ivoire n'est pas surendettée. Et elle ne le sera jamais sous son mandat. C'est l'assurance donnée par le président de la République Alassane Ouattara à ses compatriotes lors de l'interview qu'il a accordée à la télévision nationale, le 6 août dernier, à la veille de la Fête nationale.

« Il n'y a pas de risque de surendettement. Il ne peut pas en avoir. Je suis un macro-économiste. Je veille à ce que l'endettement de la Côte d'Ivoire n'étouffe pas l'économie ivoirienne. Mes compatriotes peuvent me faire confiance », a rassuré le chef de l'Etat.

Poursuivant sur cette lancée, il a indiqué que la Côte d'Ivoire a l'un des taux d'endettement le plus faible de la sous-région et même du continent. « Nous sommes à peu près à 45% de taux d'endettement. La norme que nous avons arrêtée au niveau de l'UEMOA et de la CEDEAO est de 70%. Nous sommes donc en deçà.

Les projections montreront que nous n'allons pas dépasser ce montant de 45% et même jusqu'en 2025. Au mieux nous serions à 50% », a-t-il fait savoir.

Au 31 décembre 2018, selon le rapport de la direction de la dette publique et des dons du ministère de l'Economie et des Finances, le stock de la dette s'élevait à 11 607, 77 milliards, comprenant 7 613, 38 milliards de dette extérieure (65,59% du stock) et 3 994, 39 milliards de dette intérieure (34,41% du stock).

Ce stock de dette correspond à 48,6% du produit intérieur brut (PIB) de la Côte d'Ivoire estimé à 23 899,78 milliards FCFA. Soit un ratio largement en dessous de la norme communautaire relative au critère de convergence multilatérale sur l'endettement.

Mieux,si l'on s'en tient au Fonds monétaire international (FMI), dans le cadre de la consultation de 2018 au titre de l'article IV et des troisièmes revues de l'accord de facilité élargie de crédit et de l'accord élargi au titre du mécanisme élargi de crédit, rendu public le 31 juillet 2018, le risque de surendettement de la Côte d'Ivoire reste modéré.

Pour rappel, en 2014, dans son message à la nation à la veille des festivités de l'indépendance de la Côte d'Ivoire, le Président Alassane Ouattara a déclaré que le pays était endetté à 75% à son arrivée à la magistrature suprême en 2011.

« Nous avons trouvé à notre arrivée un endettement qui a été fait, il y a 5, 6 voire 7 ans à 8% ou à 7%. Là, les marchés financiers nous donnent des crédits sur 10 ans avec un taux de moins de 6% », a indiqué le chef de l'Etat ivoirien Alassane Ouattara.

C'est pourquoi, il déclarait le 7 août dernier, que « l'endettement que nous avons quelquefois, c'est pour effacer les anciennes dettes qui avaient été contractées à des conditions trop onéreuses ».

Toutefois, il a souligné que le pays est sur la bonne voie et réaffirmé sa détermination à faire en sorte que la Côte d'Ivoire ne soit pas surendettée et que l'inflation soit faible pour protéger les populations. Il s'est également engagé à travailler pour une croissance continue afin d'améliorer le quotidien des Ivoiriens.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.