Tunisie: Présidentielle 2019 - Douze recours contre la liste préliminaire des candidats (membre de l'ISIE)

Tunis — Un total de 12 recours émanant de candidats exclus de la course pour l'élection présidentielle prévue mi-septembre prochain ont été enregistrés à ce jour, a déclaré à l'agence TAP un membre de l'Instance Supérieure Indépendante des Elections (ISIE).

"Deux opposants n'avaient pas informé l'ISIE de leur décision de recourir à la justice administrative pour s'opposer à la décision de l'instance le 14 août, ce qui invalide leurs recours sur la forme lors des plaidoiries lundi devant la justice administrative", a indiqué Adel Brinsi à l'agence TAP.

Les juridictions administratives devraient se prononcer le mardi 20 août sur les griefs présentés par les candidats Lazhar Al-Ghazlani, Mohammed Al-Hadi Ben Houcine, Mohamed Saleh Janadi, Mourir Baatour, Laila Hammami, Sahbi Braham, Mohamed Al-Awsat Al-Ayari, Marwane Ben Amor et Abdellatif Dridi.

Il a ajouté que le candidat exclu, Bechir Aouani, pourrait s'adresser à la justice, estimant que la notification de la décision de l'Instance électorale rejetant sa candidature à cette élection avait été tardive.

La Haute Commission électorale indépendante a annoncé le 14 août accepter les dossiers préliminaires de 26 candidats sur 97 inscrits.

Selon le calendrier de ces élections, l'ISIE annoncera la liste définitive des candidats admis à participer au scrutin présidentiel au plus tard le 31 août, après avoir examiné les différents appels.

La campagne présidentielle pour les présidences 2019 débutera le 2 septembre.

Le tribunal administratif a annoncé vendredi qu'il avait reçu 11 recours concernant les candidatures à l'élection présidentielle prématurée et que les chambres d'appel du tribunal administratif de Tunis s'étaient engagés à examiner tous les recours, qui devraient être entendus au début de la semaine prochaine alors que les verdicts seront prononcés après les plaidoiries.

Conformément à la loi sur les élections et le référendum, les jugements relatifs à des litiges concernant l'élection présidentielle sont susceptibles de recours devant le tribunal administratif.

L'article 46 de la loi sur l'élection présidentielle dispose que "les décisions de l'ISIE sont contestées par les candidats devant les chambres d'appel du tribunal administratif dans un délai maximum de 48 heures à compter de la date de suspension ou de notification".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.