Ile Maurice: Crime à Vallée-des-Prêtres - Le petit-fils de 18 ans passera la semaine en cellule

Ashish Runomally a comparu en cour de Port-Louis, ce vendredi 23 août. Le jeune de 18 ans est suspecté du meurtre de Mohini Devi Mohorun, à Vallée-des-Prêtres, hier. Une accusation de «murder» a ainsi été logée contre lui.

La police a objecté à sa remise en liberté, en soutenant que c'est un cas sérieux et que le suspect risque d'ingérer avec les témoins, de manipuler les preuves et s'enfuir. Ce pompier (fire fighter) a été reconduit en cellule policière jusqu'au 29 août. Ironie du sort, il aurait incendié la maison de la victime après son crime...

Ce petit-fils aurait agressé mortellement sa grand-mère de 61 ans. Il a été arrêté peu de temps après et placé en détention policière. Il a avoué avoir commis le crime. La police avance la thèse d'un vol qui a mal tourné.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le jeune homme de 18 ans, qui serait toxicomane, aurait fait irruption dans la maison pour effectuer un cambriolage. Toutefois, la sexagénaire Mohini Devi Mohorun avait aperçu son petit-fils qui rôdait dans sa cour. C'est là que ce dernier lui aurait assené des coups. La victime, blessée et inconsciente, est tombée au sol dans une mare de sang.

Incendie

À 15 h 47, l'alerte est donnée à la rue Bernardin de St Pierre, à Vallée-des-Prêtres. Le 115 reçoit un appel pour un incendie dans une maison. Une équipe est envoyée sur place en deux minutes et découvre qu'une machine à laver a pris feu. Les pompiers découvrent aussi une femme inerte dans une mare de sang. La police d'Abercrombie est immédiatement alertée. Ce serait le suspect lui-même qui aurait téléphoné aux pompiers.

Les proches de la victime sont alertés, en particulier la fille de la défunte car c'est son fils qui est soupçonné d'avoir commis cet acte. Selon les informations de la police, Ashish Runomally aurait l'habitude de commettre des larcins chez ses proches. Justement dans la cour des proches, hier, le silence règne. D'ailleurs, la police scientifique et la police régulière en ont bloqué l'accès. Après les procédures d'usage, la dépouille est enlevée de la maison pour l'autopsie, prévue aujourd'hui.

Krishnaduth Urjoun, la soixantaine, raconte qu'ayant vu du mouvement et des pompiers, il est parti s'enquérir et a vu qu'un feu s'était déclaré dans la maison de sa belle-sœur. Il explique que le fils de la victime se trouve en Chine depuis une semaine alors que sa fille n'était pas là au moment des faits.

Même si ce sont les policiers du poste de police d'Abercrombie qui étaient sur place, la Major Crime Investigation Team a pris le relais.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.