Maroc: L'Indice des prix des actifs immobiliers demeure orienté à la baisse

Recul de 0,6% en glissement trimestriel et de 0,9% en glissement annuel

L'Indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) demeure orienté à la baisse à fin juin 2019. Il s'agit du deuxième trimestre consécutif de baisse pour cet indice qui a affiché un recul de 0,6%.

« Cette diminution a concerné l'ensemble des catégories de biens, avec des taux de 0,4% pour le résidentiel, de 0,8% pour le foncier et de 1,5% pour les biens à usage professionnel », selon les chiffres publiés par Bank Al-Maghrib et l'Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

En ce qui concerne le nombre de transactions, il ressort que celui-ci a affiché une diminution de 7,3% au deuxième trimestre après une baisse de 12,3% relevée au trimestre précédent.

« Cette variation reflète des baisses de 3% pour le résidentiel, de 19,3% pour les terrains et de 15% pour les biens à usage professionnel », ont souligné BAM et l'ANCFCC dans une note sur la tendance globale du marché immobilier au cours du deuxième trimestre 2019.

A titre de rappel, l'IPAI avait enregistré une baisse de 0,7% au premier trimestre 2019, recouvrant des replis de 1,1% pour les prix du résidentiel et de 0,4% pour ceux du foncier ainsi qu'une hausse de 0,9% pour ceux des biens à usage professionnel.

Commentant l'évolution du volume des transactions, BAM et ANCFCC avaient fait état dans une précédente note de « la diminution de 12,7% traduisant des baisses de l'ensemble des catégories, avec des taux de 13,4% pour les biens résidentiels, de 12,2% pour les terrains et de 8,5% pour les actifs à usage professionnel ».

Par catégorie d'actifs, il apparaît que les prix des biens résidentiels ont diminué de 0,4% au deuxième trimestre, reflétant des baisses respectives de 0,3% et de 1,1% de ceux des appartements et des maisons, alors que les prix des villas ont affiché pour leur part une légère hausse de 0,2%.

S'agissant de l'évolution des transactions dans cette rubrique, les données recueillies font état de la baisse de 3% traduisant celles de 2,6% des ventes d'appartements et de 11,6% des maisons, les acquisitions de villas ayant en revanche augmenté de 2,4%.

Du côté du foncier, il ressort de l'analyse du marché que les prix des terrains ont diminué de 0,8%. Dans le même sens, les transactions se sont repliées de 19,3%.

A noter qu'en raison des baisses de ceux des locaux commerciaux et des bureaux de 1,6% et 1% respectivement, l'analyse du marché fait apparaître une diminution des prix des biens à usage professionnel de 1,5% au deuxième trimestre.

Soulignons que « le nombre de transactions a également affiché un recul de 15%, avec des replis de 16,6% pour les locaux commerciaux et de 5,9% pour les bureaux », a-t-on relevé de même source.

L'évolution trimestrielle du marché immobilier par ville fait ressortir une augmentation des prix de 1,4% à Casablanca et de 0,2% à Marrakech, alors que ceux-ci ont baissé au niveau de Rabat et de Tanger respectivement de 1,4% et 1,9%.

En glissement annuel, les prix des actifs immobiliers ont baissé de 0,9%, avec des diminutions de 0,3% pour les biens résidentiels, de 1,9% pour les terrains et de 1,4% pour les biens à usage professionnel.

Concernant le nombre de transactions, la note de BAM et de l'ANCFCC indique qu'il a affiché un repli de 8% globalement, de 4,4% pour les biens résidentiels, de 20,1% pour les terrains et de 10,5% pour les biens à usage professionnel.

Par catégorie d'actifs, les prix du résidentiel se sont dépréciés de 0,3% en glissement annuel, selon les chiffres étudiés suite aux baisses de 0,2% pour les appartements, de 1% pour les maisons et de 1,5% pour les villas.

« Pour ce qui est des transactions, leur nombre a reculé de 4,4% traduisant les replis de 4,1% pour les appartements, de 5,4% pour les maisons et de 11% pour les villas », a fait remarquer la note.

De même source, il est aussi indiqué que les prix du foncier ont connu une baisse de 1,9% et le nombre de transactions s'est contracté de 20,1%.

Retenons enfin, en ce qui concerne le commercial, que « les prix ont diminué de 1,4%, avec des baisses de 1% pour les locaux commerciaux et de 4,3% pour les bureaux».

« De même, les transactions ont enregistré un recul de 10,5% attribuable à la baisse de 14,7% des ventes de locaux commerciaux, celles portant sur les bureaux », ayant, à l'inverse, augmenté de 18,1% », a relevé la note.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.